Pierre et Gilles, Clair-Obscur

Le Musée d’Ixelles présente une rétrospective de Pierre et Gilles sous le titre Clair-Obscur. Les photos peintures dynamitent l’imagerie religieuse et puisent leur inspiration dans le répertoire gay et les références pop. La multiplication des images nourrissent un académisme que rompent quelques images à portée politique.

En 1986, les naufragés et les pleureuses coïncident avec le début du ravage causé par l’épidémie du sida. Le petit communiste est une œuvre de commande d’un hebdomadaire slovène publiée en 1990. Le personnage pose dans un costume de l’armée soviétique. L’image évoque l’adieu au communisme.

Autre image à teneur politique, David et Jonathan sont représentés par deux modèles nus portant respectivement un keffieh et une kippa. La photo datée de 2005 suggère une résolution non violente du conflit israélo-palestinien. Une vierge à l’enfant incarnée par une madone non européenne est encadrée par une signalisation de chantier en 2009. Le Printemps arabe suscite une œuvre : le modèle, une tache de sang sur son torse nu, apparaît dans un décor de roses rouges et de bulles de savon, en 2011.

Pierre et Gilles, Clair-obscur au Musée d'Ixelles du 16 février au 14 mai