Otobong Nkanga, et le Belgian Art Prize

Otobong Nkanga, Steel to Rust - Slow growth, 2017, Installation view
Otobong Nkanga, Steel to Rust - Slow growth, 2017, Installation view - © Philippe De Gobert

Otobong Nkanga est née au Nigeria en 1974. L’artiste basée à Anvers concourt pour l’attribution du Belgian Art Prize décerné le mercredi 19 avril au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Elle expose à Bozar jusqu’au 28 mai aux côtés des trois autres finalistes : Edith DeKyndt, Maarten Vanden Eynde et Denicolai & Provoost.

Otobong Nkanga présente trois pièces en textile tissé et une pièce en métal. Elle s’intéresse à la transformation des matériaux, de l’acier à la rouille. Les notions de corrosion et d’oxydation imprègnent un discours politique et social. L’œuvre privilégie cependant l’approche d’un territoire poétique.

L'interview d'Otobong Nkanga