Moussorgski ft. Kandinsky : quand les notes et les pinceaux se rencontrent

Moussorgski ft. Kandinsky : quand les notes et les pinceaux se rencontrent
Moussorgski ft. Kandinsky : quand les notes et les pinceaux se rencontrent - © Tous droits réservés

Quand l’artiste abstrait russe s’essayait à peindre la musique de son compatriote compositeur, ça donne une collaboration synesthésique aux frontières du réel.

Le compositeur russe Modeste Moussorgski et le peintre Wassily Kandinsky sont deux artistes marquants tant dans l’utilisation du répertoire abstrait que celui de l’harmonie et l’élégance. Les deux hommes qui ont été à l’avant-garde de l’art possèdent en effet certains points communs inattendus qui décloisonnent avec intensité les frontières de l’art.

Moussorgski est décédé en 1881 de façon inattendue mais Kandinsky a tout de même souhaité établir une collaboration avec sa musique. Celui qui fut considéré comme l’un des plus grands peintres modernes, inspiré par la théorie des couleurs de Goethe a choisi des morceaux du compositeurs pour les illustrer. Il a choisi en effet de partir du lexique Bauhaus pour transformer la musique en peinture et créer un art presque synesthésique qui mélange les sens et les perceptions. En 1928, Kandinsky réalise la production scénique “Pictures of an Exhibition” à Dessau et parvient à créer un synchronisation jamais vue entre les compositions musicales et son art abstrait si singulier. Pour le peintre russe, les idées musicales fonctionnent comme des couleurs primaires et pour la pièce expérimentale il a pu peintre les sons en mouvement. Cette collaboration montre en effet le goût de Wassily Kandinsky pour l’expérimentation et l’influence de la musique sur sa peinture. 

Dans la vidéo ci-dessous, la technologie est mise au service de la production et les conceptions originales ont été animées avec les outils modernes.