Le pays de Sophie Podolski

Sophie Podolski Sans titre, ca. 1970 Encre sur papier
5 images
Sophie Podolski Sans titre, ca. 1970 Encre sur papier - © Courtesy Joëlle de La Casinière, Bruxelles

Le Wiels présente l’œuvre de Sophie Podolski. L’artiste oubliée est redécouverte en cette année qui commémore les cinquante ans de mai 68.

Sophie Podolski née à Bruxelles en 1953 traverse l’histoire de l’art comme une comète. L’artiste a 16 ans en 1969. Elle se suicide en 1974, à l’âge de 21 ans. Cinq ans de création marquée par les années de la contestation, de la libération sexuelle et de l’antipsychiatrie.

Sophie Podolski grandit dans un milieu intellectuel. Sa maman enseigne à l’académie de Boitsfort où l’adolescente suit des cours de gravure et de céramique. Elle est surtout connue comme l’auteur du livre Le Pays où tout est permis qui mêle textes et images. Philippe Sollers en publiera des extraits dans la revue Tel Quel. Le style emprunte à l’écriture automatique. Ce recueil de sensations exacerbées et d’obsessions de vie et de mort est écrit sous l’influence de la drogue. Une fascination opère à la lecture de l’ouvrage de Sophie Podolski qui souffrait de schizophrénie.

 

Caroline Dumalin, la curatrice de l’exposition, est au micro de Pascal Goffaux.

En pratique

Sophie Podolski : Le pays où tout est permis - au Wiels

jusqu'au 01.04.2018