La Langue rouge, de Violaine de Villers

Walter Swennen à la galerie Xavier Hufkens
3 images
Walter Swennen à la galerie Xavier Hufkens - © RTBF Pascal Goffaux

La réalisatrice Violaine de Villers signe un remarquable film sur l'art. Bien plus qu'un portrait de Walter Swennen, elle brosse un portrait de la peinture. Elle s’inclut dans l'image très naturellement parce que le film est conçu comme une conversation libre avec un philosophe qui ne répond jamais aux questions dont les réponses renvoient ailleurs. Les idées et les réflexions sortent toujours du cadre de ce qui est visé par la question. Apparemment... Quelques spécialistes interviennent avec clairvoyance, sans jamais jargonner et l’artiste s’amuse sans être dupe. Walter Swennen parle de Mickey. Il fait du canotage avec ses petits-enfants. Il évoque aussi son enfance. A l’âge de cinq ans, l’enfant est coupé de sa langue maternelle ; il ne comprend pas le monde. Aujourd’hui, lorsqu’il peint, il dit qu'il ne sait pas où il va et que faire un tableau, c'est comme faire la cuisine, c'est ... au pif !, mais c'est pour mieux nous retourner la question.

L'interview de Violaine de Villers

Première projection de La Langue rouge le mercredi 7 décembre à 19h30 à Flagey. Différentes séances sont proposées jusqu’au 30 décembre.

Walter Swennen présente son exposition Hic Haec Hoc à la galerie Xavien Hufkens à Bruxelles jusqu'au 17 décembre.