La foire de l'art de Bâle démarre sur une note solide

La foire de l'art de Bâle ouvre ses portes jeudi 14 juin
5 images
La foire de l'art de Bâle ouvre ses portes jeudi 14 juin - © SEBASTIEN BOZON / AFP

Art Basel, la grande foire de l'art qui se tient chaque année en Suisse, va ouvrir jeudi ses portes au public, permettant une fois encore de prendre le pouls du marché et des grandes tendances de l'art contemporain.

D'emblée, l'événement a débuté sur une note solide pour les grandes galeries avec une toile qui avait déjà trouvé preneur à pas moins de 14 millions de dollars (11,9 millions d'euros) lors des deux journées et demi réservées aux riches collectionneurs, qui peuvent venir découvrir en avant-première les pièces à acheter avant que la foire ouvre officiellement ses portes.

Mardi, alors que les V.I.P commençaient tout juste à affluer, la prestigieuse galerie zurichoise Hauser & Wirth avait déjà scellé sa première vente à huit chiffres pour une oeuvre de Joan Mitchell, une artiste américaine dont les prix décollent aux enchères.

Et dans les allées de la foire d'autres galeries réputées confirmaient elles aussi la bonne marche des affaires.

"Nous avons amené un beau (Lucio) Fontana qui s'est vendu pendant la première demi-heure et un découpage de Matisse qui s'est lui aussi vendu très rapidement", s'est félicité Brett Gorvy, le cofondateur de la galerie Lévy Gorvy, basée à New York et à Londres, lors d'un entretien avec l'AFP.

Art Basel est l'événement incontournable pour les collectionneurs, galeries et professionnels de l'art qui se bousculent chaque année pour se rendre à Bâle, sur les bords du Rhin.

Selon un rapport publié par la banque suisse UBS en partenariat avec ses organisateurs, les foires sont un canal de vente important pour les galeries, qui y réalisent environ 46% de leur chiffre d'affaires annuel, Art Basel se posant comme l'événement de référence sur lequel toutes veulent décrocher un stand.

"C'est la foire de l'art qui prime. Nous avons attendu cela pendant toute une année", a résumé Brett Gorvy, pour qui Art Basel fournit une occasion privilégiée de rencontrer ses clients européens mais aussi des collectionneurs venus d'Amérique ou d'Asie.

Des attentes très élevées

Pour cette 49ème édition, la foire accueille 290 galeries triées sur le volet qui représentent plus de 4.000 artistes.

"Je pense que les attentes pour cette semaine sont très très fortes", a confié Marc Spiegler, le directeur d'Art Basel, lors d'un entretien avec l'AFP.

Après deux années de repli en 2015 et 2016, le marché de l'art est reparti de l'avant en 2017 sous l'impulsion en particulier des maisons d'enchères, dopées par une poignée de ventes spectaculaires, dont une toile de Léonard de Vinci, "Salvator Mundi", adjugée à New York pour le prix record de 450 millions de dollars.

Les gros chiffres atteints l'an passé masquent cependant de fortes disparités entre les différents segments de prix mais aussi entre les différents canaux de ventes. Selon le rapport d'UBS, les ventes des salles d'enchères ont bondi de 27% l'an passé pour grimper à 28,5 milliards de dollars, alors que celles des galeries et marchands d'art n'ont progressé que de 4%, à 33,7 milliards.

Si la foire de Bâle va leur fournir une plateforme pour engranger des recettes, l'événement est également très couru des amateurs d'art contemporain, qui viennent pour le simple plaisir des yeux. L'an passé, elle avait accueilli quelque 95.000 personnes.

Les visiteurs pourront venir y découvrir aussi bien des jeunes artistes dont la cote est en train de monter que des grandes signatures bien établies, tels que Daniel Buren, l'artiste français connu pour ses colonnes du Palais-Royal à Paris, à travers une installation, reconnaissable à ses rayures, qui surplombe la partie de la foire réservée aux oeuvres monumentales.

Dans cette partie, les visiteurs pourront aussi bien retrouver une installation du Chinois Ai Weiwei, un des artistes incontournables à Art Basel, qu'y découvrir une pièce de son compatriote He Xiangyu, une jeune artiste qui s'est penchée sur le thème de l'enfant unique représenté par un oeuf, seul, perdu dans les alvéoles d'une immense boîte en aluminium dorée, ou encore participer à une oeuvre collaborative conçue par l'artiste japonaise Yoko Ono.

La foire de Bâle sera ouverte au public du 14 au 17 juin.