L'oeuvre de Basquiat "Famous Negro Athletes" mise aux enchères

Jean-Michel Basquiat, 'Famous Negro Athletes' (1981)
Jean-Michel Basquiat, 'Famous Negro Athletes' (1981) - © Image Courtesy of Sotheby's

"Famous Negro Athletes" sera au catalogue de la soirée d'enchères Sotheby's Contemporary Art du 14 novembre 2019.

A l'origine un graffiti réalisé à New York, "Famous Negro Athletes" a été découvert par le critique d'art Glenn O'Brien au début des années 80. Celui-ci s'est lié d'amitié avec Basquiat, à l'époque inconnu du grand public et surnommé SAMO, après avoir réalisé un sujet sur le graffiti pour le magazine High Times.

"Je voyais l'inscription 'SAMO' partout sur les murs et sur les portes. Je préparais à l'époque un papier sur l'art du graffiti pour High Times. Je l'ai donc interviewé. C'était au début de l'année 1979, il me semble. Je m'étais déjà entretenu avec Ali, Lee, Fred et plusieurs autres prétendus spécialistes, mais je voulais vraiment discuter avec SAMO parce que ce son travail était différent. Ce n'était pas simplement du tag, il y avait de la substance", racontait le critique aujourd'hui disparu. "Un jour, je suis passé devant un garage près de mon appartement et j'ai vu une grande fresque montrant trois visages noirs en colère avec en légende 'FAMOUS NEGRO ATHLETES'. Un peu plus tard en le revoyant, je lui ai dit : 'Je n'ai jamais rien vu d'aussi bon'. Le lendemain, il me l'apportait en version papier", se souvenait-il.

L'oeuvre "Famous Negro Athletes" était restée dans la collection personnelle d'O'Brien depuis son exécution. Son estimation est aujourd'hui de 2,5 à 3,5 millions de dollars. La première estimation de "Famous Negro Athletes" demeure cependant bien en deçà du record de vente d'une oeuvre de Basquiat, détenu par "Untitled" (1982), une pièce vendue en mai 2017 chez Sotheby's à New York pour la somme rondelette de 110,5 millions de dollars.

"Famous Negro Athletes" comporte en tout cas plusieurs éléments qui deviendront des clés conceptuelles de son oeuvre. Nombre de ses premiers travaux sur papier font d'ailleurs référence à des athlètes afro-américains célèbres de l'époque, comme Mohamed Ali, Jesse Owens, Jackie Robinson ou Hank Aaron. Les quatre visages très griffonnés de la série "Famous Negro Athletes" commentent le rapport entre sport et couleur de la peau aux États-Unis et le fait que ce domaine soit l'un des seuls dans lesquels les Afro-Américains soient autorisés à exceller.

"C'est une oeuvre politique dans le sens où elle présente de façon simple la manière dont la société s'attend à voir des personnes noires athlètes et non peintres", commente O'Brien.

La pièce a déjà souvent été exposée, notamment en 2015 au Brooklyn Museum dans le cadre de l'événement "Basquiat: The Unknown Notebooks".

L'oeuvre sera proposée aux enchères le 14 novembre chez Sotheby's à New York, aux côtés d'autres chefs-d'oeuvres de Mark Rothko, Willem de Kooning et Clyfford Still.