L'artiste Oakoak ajoute une dizaine d'oeuvres au parcours Street Art de Bruxelles

L'artiste Oakoak ajoute une dizaine d'oeuvres au parcours Street Art de Bruxelles
L'artiste Oakoak ajoute une dizaine d'oeuvres au parcours Street Art de Bruxelles - © OPHELIE DELAROUZEE - BELGA

L'artiste français Oakoak a présenté, vendredi après-midi, les nouvelles oeuvres qu'il réalise dans le quartier des quais pour le parcours Street Art de la Ville de Bruxelles.

Depuis lundi, l'artiste travaille à la réalisation d'une dizaine d'œuvres. Il avait déjà été invité une première fois l'an passé, en mai 2017, dans le cadre de ce même parcours. "Suite au succès de sa première balade Street Art, j'ai souhaité offrir à Oakoak une nouvelle carte blanche dans le quartier des quais", a déclaré Karine Lalieux, l'échevine de la Culture à l'initiative du parcours Street Art. "L'univers ludique de Oakoak se prête merveilleusement à la ville".

L'artiste français aime à colorer et détourner les fissures, les caniveaux et le mobilier urbain. Son art explore et expose les qualités poétiques de la ville. Discrètes, parfois dissimulées, ses œuvres s'inspirent de la culture geek. Il y mêle une note d'humour qui décroche des sourires aux passants.

"J'ai essayé de jouer avec les éléments urbains que j'ai trouvés dans Bruxelles et j'ai essayé de leur ajouter une petite touche pour leur donner un autre sens", explique l'artiste. "Par exemple, il y avait une bouche d'égout au sol et j'ai ajouté un enfant qui jouait avec comme avec un cerceau."

Concernant l'oeuvre sur laquelle il travaillait ce vendredi après-midi, il a indiqué qu'elle faisait référence au Japon: "Des oiseux peints il y a 200 ans par Hokusai et le canard de Nintendo des années 80 montrent les deux époques, 200 ans d'oiseaux au Japon".

Oakoak a débuté sa carrière en 2006 dans sa ville natale de Saint-Etienne en France. En octobre 2015, une première exposition solo lui a été consacrée en Amérique du Nord, dans la galerie Vertical à Chicago.

Le parcours Street Art compte à ce jour près de 50 collaborations avec des artistes tant bruxellois et belges qu'étrangers.