Jacques Villeglé, décolleur d'affiches

Jacques Villeglé - "Rue Beaubourg"
9 images
Jacques Villeglé - "Rue Beaubourg" - © Vincent Everarts

Jacques Villeglé  est un artiste français, né à Quimper en 1926, membre du mouvement des Nouveaux Réalistes qui dans les années 60 proposait une nouvelle manière d’approcher le réel  ou de revenir à la réalité sans emprunter à la figuration du passé.

Connu dans l’histoire de l’art comme un décollagiste, Jacques Villeglé arpente les villes et décolle des affiches des murs et des palissades. La pratique est interdite. La cueillette rapide laisse une large place au hasard. Ensuite, il cadre et il découpe sa récolte dans l’atelier. Il décolle une première affiche en 1949 au boulevard du Montparnasse à Paris.

Les premières œuvres ne sont pas signées. Il veut dépersonnaliser la figure de l’artiste en inventant un personnage imaginaire, "le lacéré anonyme", introduisant le collectif dans la réalisation d’une œuvre singulière. Il attribue la paternité de ses travaux au "lacéré anonyme" qui renvoie à toute personne qui contribue aux affiches lacérées, la collectivité des passants inconnus. Lui se considère comme le collecteur ou le conservateur des œuvres.

Il est un "archéologue de notre temps", écrit Laura Neve, la commissaire de l’exposition, dans le catalogue édité par la galerie Derom. L’affiche est un miroir de l’histoire. Elle fournit des informations sur la mode et les mœurs. Elle renseigne sur l’activité culturelle et le climat social et politique d’une époque. Les affiches déchirées de Villeglé font apparaître des fragments de mots et des bribes d’images qui sollicitent notre mémoire visuelle. Des œuvres ne comportant ni lettre ni figure forment des œuvres abstraites de papiers colorés.

Jacques Villeglé parallèlement à son travail sur les affiches décollées présente des œuvres qui recourent à son alphabet socio-politique. Elles illustrent son intérêt pour la typographie et le lettrisme. Le principe consiste à ajouter ou à substituer à chaque lettre, hormis le J, un ou plusieurs signe(s) ayant une silhouette ressemblante. Les signes sont des symboles chargés de sens historique, idéologique ou religieux.

Belle exposition de qualité muséale rassemblant des œuvres des années 1950  aux années 2000 à la galerie Derom à Bruxelles jusqu’au 9 février.

La séquence "Grand Angle"