"Ice Watch", la nouvelle installation signée Olafur Eliasson à Londres

Les blocs de glace sont issus des eaux du fjord Nuup Kangerlua au Groenland
2 images
Les blocs de glace sont issus des eaux du fjord Nuup Kangerlua au Groenland - © 2018 Olafur Eliasson / Kuupik V. Kleist

A partir du 11 décembre, l'artiste à la renommée internationale Olafur Eliasson alertera les Londoniens sur le réchauffement climatique en installant dans différents espaces publics des blocs de glace dans la capitale britannique.

Cette installation coïncidera avec la conférence sur le climat (COP24), qui se tient actuellement à Katowice en Pologne.

"Ice Watch" fait écho à un rapport publié par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) du 8 octobre dernier, qui avait averti qu'il ne restait plus que 12 ans pour limiter les pires effets du changement climatique.

Les blocs de glace sont issus des eaux du fjord Nuup Kangerlua au Groenland, où ils fondaient dans l'océan après s'être séparés de la calotte glaciaire.

À Londres, ils seront 24 à être disposés près de Tate Modern, où une grande exposition consacrée aux travaux d'Eliasson ouvrira ses portes en juillet 2019. Six autres blocs seront exposés au cœur de la ville.

"À mesure que la glace fondra, les membres du public auront la possibilité de faire face aux effets tangibles du changement climatique en observant et en sentant la fonte des glaces" explique un communiqué.

"Il est clair que nous n'avons que peu de temps pour limiter les effets extrêmes du changement climatique", a déclaré Olafur Eliasson. "En permettant aux gens de toucher les blocs de glace de ce projet, j'espère que nous pourrons les relier plus profondément à leur environnement et inspirer des changements radicaux. Nous devons reconnaître qu'ensemble, nous avons le pouvoir de prendre des mesures individuelles et de promouvoir un changement systémique. Transformons la connaissance du climat en action climatique".

"Ice Watch London" est la troisième édition de "Ice Watch", chaque installation étant programmée pour coïncider avec un événement mondial concernant les changements climatiques. La première avait été lancée en 2014 devant l'hôtel de ville de Copenhague pour marquer la publication du cinquième rapport d'évaluation des Nations unies sur les changements climatiques par le GIEC. En 2015, "Ice Watch Paris", sur la Place du Panthéon, avait fait écho aux négociations de la COP 21 de 2015 qui avaient abouti à l'Accord de Paris.

En fonction des conditions climatiques, l'installation restera sur place jusqu'au 21 décembre prochain.

La version 2015 de "Ice Watch"