Enchères : vente d'une toile de Churchill ayant appartenu à Roosevelt et… Angelina Jolie

"Tower of the Koutoubia Mosque" de Winston Churchill sera proposé aux enchères le 1er mars prochain chez Christie's.
7 images
"Tower of the Koutoubia Mosque" de Winston Churchill sera proposé aux enchères le 1er mars prochain chez Christie's. - © Image Courtesy of Christie's

Tower of the Koutoubia Mosque de Winston Churchill sera proposé aux enchères en mars chez Christie’s. Elle vient tout droit de la collection d’art de la réalisatrice et actrice américaine, Angelina Jolie.

Comme son nom l’indique, cette toile représente la mosquée Koutoubia de Marrakech au coucher du soleil, avec les montagnes de l’Atlas en arrière-plan. Bien qu’une quarantaine de tableaux de Winston Churchill soient dédiés aux paysages marocains, celui-ci a la particularité d’être le seul à avoir été peint durant la Seconde Guerre mondiale.
 

Churchill l’a réalisé en janvier 1943, quelques jours après avoir participé à la conférence de Casablanca avec le président américain Franklin D. Roosevelt. A l’époque, les deux hommes ont prolongé leur séjour au Maroc en visitant Marrakech, ville particulièrement appréciée de Roosevelt, à qui Churchill a décidé d’offrir Tower of the Koutoubia Mosque en gage d’amitié.

Cette toile sera proposée le 1er mars chez Christie’s, où elle pourrait être adjugée entre 1,7 et 2,8 millions d’euros, et établir un nouveau record de vente, dépassant les 2 millions d’euros atteints par The Goldfish Pond at Chartwell chez Sotheby’s en 2014.


► A lire aussi : Une toile de Winston Churchill aux enchères pour la première fois


Les enchères pourraient également grimper grâce à l’identité de la propriétaire de la toile : Angelina Jolie. Selon Artnet News, le tableau est dans sa collection depuis 2011. L’actrice et réalisatrice est une grande collectionneuse d’art, ayant acquis de nombreuses œuvres avec son ex-mari, Brad Pitt. Bien que le couple ait toujours été très discret sur cette collection d’art, elle vaudrait environ 20,8 millions d’euros selon le cabinet de recherche Wealth-X.