Connaissez-vous les 5 œuvres d'artistes vivants les plus chères au monde ?

Voici le classement des cinq œuvres d'artistes vivants les plus chères adjugées lors de ventes aux enchères, dans lequel une œuvre entièrement numérique a fait pour la première fois son entrée en mars dernier. Ce classement, commissions et frais inclus, ne tient pas compte des ventes privées, dont les montants sont rarement communiqués.

1. "Rabbit" (Jeff Koons) - 91,075 millions $

Moulage en acier de 104 cm représentant un lapin gonflable, le "Rabbit" de Jeff Koons a été adjugé en mai 2019 pour 91,075 millions de dollars par la maison Christie's à New York. Ce prix de vente reste plus de quatre fois inférieur au record atteint par le "Salvator Mundi" de Leonard de Vinci, œuvre d'art la plus chère au monde, acquise pour 450 millions de dollars en 2017 pour le Louvre Abu Dhabi.

À lire aussi : Salvator Mundi : des révélations sur la paternité du tableau le plus cher au monde

6 images
Jeff Koons à côté de son "Rabbit" © BELGA/AFP

2. "Portrait of an artist" (David Hockney) - 90,3 millions $

Avant d'être détrôné par le lapin de Koons, "Portrait of an Artist (Pool with two figures)" du peintre britannique David Hockney a été adjugé pour 90,3 millions de dollars en novembre 2018 chez Christie's à New York.

Sur cette toile grand format, un homme élégant, debout au bord de la piscine, regarde pensivement un autre nager sous l'eau dans sa direction, avec pour toile de fond un paysage idyllique d'arbres et de montagnes.

À lire : David Hockney : le Pop Art inspiré par la Normandie

6 images
Portrait of an artiste, de David Hockney © AFP or licensors

3. "Everyday: the First 5.000 Days" (Beeple) - 69,3 millions $

Un collage de l'Américain Beeple a été vendu le 12 mars dernier 69,3 millions de dollars par Christie's à New York, un record pour une œuvre entièrement numérique. "Everyday: the First 5.000 Days", est un assemblage de dessins et d'animations réalisés quotidiennement durant 5.000 jours d'affilée (soit environ 13 années) par Mike Winkelmann, un concepteur de sites internet qui n'avait jusqu'alors jamais rien vendu.

L'authenticité de son œuvre, commercialisée sous la forme de "NFT" (non-fungible token), est garantie par la technologie de la "blockchain", utilisée pour les cryptomonnaies comme le bitcoin.

Sur le même sujet : "Avec Beeple Generator, tout le monde peut faire de l'art en ligne"

6 images
Everydays: the First 5.000 Days", Beeple © Christie's

4. "Balloon Dog" (Jeff Koons) - 58,4 millions $

Le provocateur pop-art Jeff Koons, présent pour la deuxième fois dans ce classement, avait déjà établi en 2013 le record de l'œuvre la plus chère au monde pour d'un artiste vivant, avec son "Balloon Dog (Orange)", adjugé alors pour 58,4 millions de dollars à New York. L'œuvre est une sculpture de 3 mètres de haut représentant un chien en ballons gonflables.

On en parlait déjà ici : Le "Balloon Dog (Orange)" de Jeff Koons exposé à New York avant une nouvelle vente Christie's

6 images
© Tous droits réservés

5. "Hurting the Word Radio #2" (Ed Ruscha) - 52,5 millions $

"Hurting the Word Radio #2", une huile sur toile de l'Américain Ed Ruscha, a trouvé preneur chez Christie's en novembre 2019 à New York, pour 52,5 millions de dollars. Cette œuvre de 1,5 mètre sur 1,4, peinte en 1964, représente le mot "radio" écrit en grandes lettres majuscules jaunes, dont certaines déformées par des étaux, sur un fond bleu ciel.

Sur ce sujet : Moins de maxi-ventes aux enchères d'art lors du millésime 2019

6 images
L'œuvre Hurting the Word Radio d'Ed Ruscha en 2019 lors de sa vente chez Christie's © AFP or licensors