Art Basel : Lubaina Himid, Bruce Nauman, des rochers et des abeilles

Lubaina Himid, "Man in A Shirt Drawer", 2017-2018.
3 images
Lubaina Himid, "Man in A Shirt Drawer", 2017-2018. - © Courtesy Hollybush Gardens, London. Photo credit: Andy Keate

Du 14 au 17 juin, Art Basel va emplir la ville de Bâle (Suisse) d'expositions vivantes, d'installations et d'art public. Ci-dessous, un aperçu des meilleurs moments à découvrir au sein de la foire artistique et dans les musées et places de la ville.
 

Lubaina Himid

Cette artiste britannique née à Zanzibar est la lauréate du Turner Prize 2017. À l'occasion d'Art Basel, la galerie Hollybush Gardens présentera certaines de ses nouvelles oeuvres, dans le cadre du secteur Feature. À coup sûr, un point d'orgue de la foire.

"Bruce Nauman: Disappearing Acts"

Une exposition au Schaulager présente une rétrospective d'envergure de cet artiste influent, à travers plus de 170 oeuvres d'art s'étalant des années 1960 à nos jours. Parmi elles, des performances filmées, des dessins, des estampes, des photographies, des sculptures, des oeuvres au néon et des installations. Après Bâle, l'exposition sera transportée au MoMA de New York.

"Basilia"

Occupant actuellement la Messeplatz de Bâle, et atteignant son point culminant lors d'Art Basel, cette initiative créative commandée par la foire propose une série de projets immersifs conçus pour relier la ville et ses habitants aux 90.000 visiteurs d'Art Basel. Une structure civique à but multiple accueille des performances et des débats, permettant ainsi aux participants d'apprendre les uns des autres.

Entourant la structure, une installation à grande échelle de dépôts de gravats issus d'une carrière de Bâle est orchestrée par l'artiste Lara Almarcegui entre le 11 et le 15 juin, et croît chaque jour pour refléter le volume de pierres extrait de la carrière.

De l'art public sur la Münsterplatz

La section Parcours de la foire d'art Art Basel propose 23 oeuvres conçues spécialement pour autant de lieux de la ville historique de Bâle. Hannah Weinberger installera notamment dix sound-systems dans les égouts de la ville, qui diffuseront des compositions liées aux divers sites choisis.

La sculpture "Hanging Rock", d'Elmgreen & Dragset, sera suspendue en l'air au Antikenmuseum, tandis que l'oeuvre de Pierre Huyghe "Exomind (Deep Water)" représentera une figure féminine de la tête de laquelle croîtra un essaim d'abeilles. Les abeilles polliniseront ensuite la flore du Allgemeine Lesegesellschaft.

Theaster Gates : "Black Madonna"

Le Kunstmuseum présente une exposition de l'artiste américain Theaster Gates qui se partage entre deux de ses salles, explorant le culte de la Vierge noire. Dans le nouveau bâtiment du musée, Gates construira un autel consacré à la Vierge noire, tandis qu'une installation au Gegenwart transformera l'espace en un site de production créative (studio de son et ateliers d'impression compris) où l'artiste travaillera avec ses archives personnelles.