Alberto Giacometti va bientôt être exposé à Pékin avec Picasso

Alberto Giacometti va bientôt être exposé avec Picasso à Pékin, dans un nouveau musée, a indiqué Catherine Grenier, la directrice de la fondation qui lui est consacrée.
2 images
Alberto Giacometti va bientôt être exposé avec Picasso à Pékin, dans un nouveau musée, a indiqué Catherine Grenier, la directrice de la fondation qui lui est consacrée. - © PREVEL - AFP

Alberto Giacometti va bientôt être exposé avec Picasso à Pékin, dans un nouveau musée, a indiqué Catherine Grenier, la directrice de la fondation qui lui est consacrée. "Nous avons un projet en Chine très important avec le Musée Picasso et un partenaire à Pékin. Celui-ci va ouvrir un nouveau musée, The Cube, qui va présenter les œuvres de Giacometti et de Picasso pendant cinq ans. Au bout de cinq ans, si on s'entend bien, on continuera", a indiqué Mme Grenier. Ce musée devrait ouvrir l'année prochaine.

Mme Grenier cherche par ailleurs à saisir "l'opportunité unique" du réaménagement par la Ville de Paris de l'ancien hôpital Saint-Vincent de Paul, fermé depuis neuf ans, pour y implanter la Fondation Giacometti et y présenter son immense collection. "À côté de logements sociaux, d'une école, d'une crèche, d'un gymnase, etc., ils ont lancé un appel à projets pour un établissement culturel qui ait un lien véritable avec le 14e et puisse y rayonner", a-t-elle fait valoir. La Fondation y a vu une occasion à saisir.

Elle a conçu un montage financier avec le promoteur immobilier Linkcity, filiale de Bouygues. "Notre projet figure parmi les cinq présélectionnés. La décision doit tomber en février". La Fondation "a en réserve 10 000 œuvres et objets, que la veuve Giacometti avait donnés après la mort de l'artiste, en 1966, et ce projet, ce sont 4000 m2 dans un beau bâtiment. On pourrait montrer Giacometti de façon permanente", espère Mme Grenier. La Fondation avait ouvert en juin 2018 un institut dans un hôtel particulier de style art déco, ancien atelier du décorateur Paul Follot à Denfert, restauré par l'architecte Pierre-Antoine Gatier. Mais ce lieu exigu ne peut accueillir que des expositions d'une quarantaine d'œuvres, comme, actuellement, celle qui met en regard Giacometti et Sade, "Cruels objets du désir".

Le peintre et sculpteur de "l'Homme qui marche", né en Suisse, figure majeure de l'art moderne, avait établi son atelier historique dans ce quartier autour de Montparnasse, lieu de floraison de la création artistique au siècle dernier.