À Moscou, une grande rétrospective consacrée à Dalí

Portrait datant du 30 avril 1955 du peintre espagnol Salvador Dalí, montrant un tableau qu'il vient d'achever.
Portrait datant du 30 avril 1955 du peintre espagnol Salvador Dalí, montrant un tableau qu'il vient d'achever. - © STF - AFP

"Salvador Dalí. Magic Art" sera la plus grande exposition consacrée au maître espagnol jamais organisée en Russie, où son travail avait notamment été interdit à l’époque soviétique. Organisée au Manege Central Exhibition Hall, la rétrospective réunira plus de 180 œuvres, tableaux, dessins, aquarelles et gravures. L’exposition sera principalement garnie d’œuvres prêtées par la fondation Gala Salvador Dalí et par le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía. Les autres pièces font partie de collections privées européennes. Les visiteurs russes découvriront l’évolution de Dalí en peinture, de sa jeunesse dans les années 1910 à ses dernières œuvres, dans les années 80.

La période surréaliste et la période atomique tiennent une place importante dans le perfectionnement du style inimitable de l’artiste, comme en attestent des chefs-d’œuvre tels que "L’Homme invisible" et "Idylle atomique et uranique mélancolique". "Autoportrait mou avec du lard grillé" sera également exposé, une première en Russie. Le tableau montre le désir de l’artiste de se débarrasser de sa propre peau. Il reflète aussi la quête de sens dans les idéaux artistiques de la Renaissance.

Autre pièce maîtresse de la rétrospective, le diptyque stéréoscopique "Dalí de dos peignant Gala vue de dos éternisée par six cornées virtuelles provisoirement réfléchies par six vrais miroirs" témoigne de l’intérêt du peintre pour les sciences et la technologie. Une section sera justement consacrée à Gala, muse russe et femme de Dalí, qui a notamment prêté ses traits en 1949 à la "La Madone de Port Lligat". "Dalí avait un amour infini pour son art, pour sa femme Gala et pour lui-même ; c’était une personne qui rêvait d’immortalité dans tout ce qu’il aimait. Ces expériences se reflètent dans sa peinture, qui touche autant au passé de la culture humaine qu’à son futur", déclare Vladimir Voronchenko, qui a monté cette exposition en qualité de directeur de la fondation 'The Link of Times' et du musée Fabergé, dans un communiqué.

"Salvador Dalí. Magic Art" sera à découvrir du 28 février au 25 mars au Manege Central Exhibition Hall de Moscou en Russie.