30 millions de dollars pour une toile de Rembrandt ? Ça se passe chez Sotheby's

"Abraham et les trois anges" sera proposé aux enchères en janvier prochain
"Abraham et les trois anges" sera proposé aux enchères en janvier prochain - © Image Courtesy of Sotheby's

Assistons-nous à un retour en force des maîtres de la Renaissance, aussi connus sous l’appellation "Old Masters" ?

Après avoir frappé un grand coup avec l’annonce de la vente d’un rare portrait de Botticelli, Sotheby’s attise de nouveau l’intérêt des collectionneurs d’art avec une toile du peintre néerlandais Rembrandt. Estimé entre 20 et 30 millions de dollars, "Abraham et les trois anges" sera proposé aux enchères en janvier prochain, à l’occasion des ventes annuelles de la Masters Week.

Ce tableau de 16 cm sur 21 cm s’inspire d’une scène de l’Ancien Testament, dans laquelle Abraham apprend que son épouse, Sarah, donnera bientôt naissance à son fils Isaac. Bien que Rembrandt soit principalement connu pour ses autoportraits, le maître néerlandais a peint 136 toiles représentant des scènes bibliques de son vivant. Seules cinq d’entre elles sont actuellement en la possession de collectionneurs privés, dont le convoité "Abraham et les trois anges".

Cette toile de Rembrandt a été estimée entre 20 millions et 30 millions de dollars, permettant éventuellement à Sotheby’s d’établir un nouveau record aux enchères pour une œuvre du maître néerlandais. Un portrait de Rembrandt de 1658, intitulé "Portrait d’un homme, à mi-corps, mains sur les hanches", avait atteint la somme de 33,2 millions de dollars (20,2 millions de livres) en décembre 2009 chez Christie’s.

"Alors que la grande majorité de ses compositions bibliques se trouvent dans des collections institutionnelles, il est extrêmement rare de voir une œuvre de cette envergure aux enchères", a déclaré George Wachter de Sotehby’s, ajoutant qu’il s’agit de l’une des rares toiles de Rembrandt dont l’authenticité n’a jamais été remise en question.

Pour cause, la dernière apparition de "Abraham et les trois anges" aux enchères remonte en 1848, lorsqu’il avait été adjugé pour la modeste somme de 64 livres (environ 82 dollars) à Londres. Elle a toutefois fait des apparitions remarquées dans de nombreuses expositions à travers le monde, dont "Divine Encounter : Rembrandt’s Abraham and the Angels" qui s’est tenue au Frick Museum de New York en 2017.

Avant d’être sous le marteau en janvier prochain à l’occasion de la Masters Week de Sotheby’s, "Abraham et les trois anges" sera exposé dans les galeries de la maison de vente à Hong Kong, Los Angeles, Amsterdam et Londres.