Une leçon d'humilité

Visages emmitouflés de couleurs dans un paysage ensablé, ocre et lumière mélangés, l'image est parfaite mais la réalité plus crue.

Visages emmitouflés de couleurs dans un paysage ensablé, ocre et lumière mélangés, l'image est parfaite mais la réalité plus crue. Dans son film "Vents de sable, Femmes de roc", Nathalie Borgers dresse un portrait sensible et sans concession de la vie des femmes Toubou, un peuple nomade du Niger. A voir absolument.

La caravane de l'indépendance. Chaque année, elles parcourent 1500 km à travers le Sahara, contre vents et chaleur, tempête de sable et fatigue, pour rejoindre les oasis de palmiers dattiers. La récolte et la vente des dattes leur assurera une indépendance économique durant un an. Un voyage épuisant qui dure quatre mois, le prix à payer pour leur liberté.

Résister pour exister. Dans le désert du Niger, être femme, c'est être forte. Il n'y a pas d'autre choix. Au détour d'un campement, les langues se délient, des vies se racontent. Au travers de leurs témoignages, Amina, Mariama et les autres nous donnent une leçon de courage et d'humilité. Les écouter, c'est changer de regard sur la vie qu'on mène et celle dont on rêve.

"Vents de sable, Femmes de roc" de Nathalie Borgers (2008)  est sorti dans les salles le 19 mai. Il est à voir à l'Arenberg et au Vendôme à Bruxelles, au cinéma Le Parc à Liège, et au Sphinx à Gand.

Revoir l'agenda CA BOUGE du 22 mai 2010.