Un photographe blanc en continent noir

2 images
- © rtbf

Issu de la jeune génération post-apartheid en Afrique du Sud, Pieter Hugo (Johannesburg, 1976) donne du continent africain, une image inédite et engagée. Des photographies internationalement reconnues et présentées pour la première fois en Belgique, au BRASS, jusqu’au 26 novembre. A couper le souffle.

    

 


   



Des dresseurs et montreurs d’animaux vivant en marge de la société nigériane,
des collecteurs de miel ghanéen au pays de la débrouille,
des enfants soldats libérians reconvertis par l’Europe en boy-scouts,
des juges botswanais en toge et perruque à l’anglaise,
des enfants albinos sud-africains qui interrogent les notions de race et de différence,
des acteurs ‘Nollywoodiens’ (cinéma populaire africain) partagés entre mythes africains et références occidentales,
Pieter Hugo questionne l’Afrique et interpelle le monde « On Reality and Other Stories ». 








         

Privilégiant une lecture fictionnelle de la réalité, il dresse le portrait d’un continent métissé, une Afrique exploitée pour ses ressources, en prise avec son passé colonial, le racisme et la ségrégation, une Afrique dont les traditions et les croyances se mêlent aux influences occidentales, un continent partagé entre quête d’autonomie et globalisation économique.  

Par une prise de vue très frontale, Pieter Hugo isole ses personnages pour mieux en percevoir les particularités. Souvent réalisées à la lisière des villes, dans des sortes de no man’s land, ses photographies sont autant de mises en scène interpellantes, qui soulignent la complexité et les paradoxes d’un continent dont il est issu.  

Des images à vous couper le souffle qui prennent toute leur valeur et trouvent leur juste place au BRASS, centre culturel de Forest situé dans l’ancienne salle des machines des brasseries Wielemans-Ceuppens.  

Une exposition à ne surtout pas manquer.  

Myriam Marchand  



 Infos pratiques : Pieter Hugo, « On Reality and Other Stories », Le BRASS, 364 avenue Van Volxem, 1190 Bruxelles. Jusqu’au 26 novembre.