Saïd Aït El Moumen, chorégraphe marocain

En 2002, Il crée un premier solo qui explore les rapports entre le corps, la musique et la littérature et il fonde avec deux autres danseurs, Taoufiq Izeddiou et Bouchra Ouizguen, la première compagnie de danse contemporaine au Maroc, " Anania ". La compagnie organise des formations, mais aussi un festival  " On marche " dont la 7e édition s’est déroulée à Marrakech en mars dernier.  Le gouvernement marocain n’aide pas le festival.

" Anania " recherche des espaces pour danser ; elle a même imaginé la formule " Danse en appartement " et la formule " Danse contre nourriture " quand elle est accueillie chez l’habitant.

 

Interview de  Saïd Aït El Moumen à Marrakech, par Pascal Goffaux

Saïd Aït El Moumen , Athar ( avec Zacharie Aït El Moumen), le 13 octobre, Halles de Schaerbeek ; le 9 novembre, Ecuries de Charleroi.