Premières réactions après le palmarès du Concours Reine Elisabeth

Le concours Reine Elisabeth de violoncelle s'est clôturé hier au Palais des Beaux Arts de Bruxelles. Vers minuit, le président du jury Arie Van Lysebeth a annoncé la classement des 12 lauréats, dans la salle Henry Le Boeuf, pleine à craquer : "Victor Julien-Laferrière !"

Le Concours Reine Elisabeth récompense un superbe musicien. Il a 26 ans, Victor Julien-Laferrière, et il a montré un jeu organique, qui respire, un jeu clair et ample.

Sa première réaction : "Je ne ressens pas grand-chose pour le moment, je suis extrêmement heureux, et j’étais très très ému de serrer la main de tous ces gens du jury, et pour l’instant je n’ai pas encore eu le moment de vraiment réaliser ça, et je pense qu’il me faudra 5 minutes dans une pièce close, seul avec moi-même !".

Juste après lui, le Japonais Yuya Okamoto qui lui avait donné une superbe version du 2ème concerto de Dvorak : "Je suis très content, très fatigué, très soulagé !"

Le troisième prix revient au Colombien Santiago Canon-Valencia, 4ème prix : le Français Aurélien Pascal, 5ème prix le Biélorusse Ivan Karizna et c'est l'Américain Brannon Cho qui décroche le 6ème prix. Les 6 autres lauréats ne sont pas classés et sont sur un pied d'égalité.

C'était la toute première fois que le Reine Elisabeth était consacré au violoncelle : avec un niveau exceptionnel, le concours s'est transformé en concert chaque soir de finale. Le violoncelliste français Henri Demarquette faisait partie du jury : "Je crois que la mission première du concours, celle qu’on nous a donnée, quand nous nous membres du jury sommes arrivés ici, c’est de trouver un et des vrais artistes, des musiciens sensibles et des artistes qu’on ait envie d’aller écouter au concert.."

Ajoutons que le prix Musiq 3, prix du public (décernés par les auditeurs et les téléspectateurs) a été attribué au candidat biélorusse Ivan Karyzna. L'an prochain, le Concours Reine Elisabeth revient au mois de mai, et il sera consacré au chant.