Ouverture BSFF 2017 : sous le signe du rire

Welkom
2 images
Welkom - © Tous droits réservés

 

Le Brussels Short Film Festival a 20 ans cette année, alors pour la soirée d'ouverture hier soir, le festival avait préparé une rétro des meilleurs courts de ces deux décennies.

 

Pour cette édition 2017, le plus célèbre des festivals de courts de Belgique a choisi d'ajouter 5 programmes pour "jeter un oeil dans le rétroviseur" de ces 20 dernières années. Ces programmes s'intitulent Tous à poil 1 et 2Il était une fois il était une foisFabuleux destin et On connaît la chanson

 

Durant la séance d'ouverture de ce jeudi soir, les organisateurs ont sélectionné les six courts qui ont marqué l'histoire du festival et qui recoupent les différents thèmes choisis. On débute avec Le signaleur de Benoît Mariage de 1997, où l'on retrouve un autre jeune Benoît, Poelvoorde, qui joue un organisateur de course de vélo. Il recrute au bord des routes des personnes pour montrer le parcours aux cyclistes et bloquer la circulation aux véhicules. Un film plein d'humour belge, décalé à souhait, au grain particulier et qui s'annonce comme prémisse au long métrage que Mariage réalisera quelques années plus tard Les convoyeurs attendent, sorti en 1999. Un classique du court belge avec la présence de Bouli Lanners !

 

Le second court est un film engagé suisse réalisé par les suisses Claude Barras (Ma vie de courgette) et Cédric Louis, réalisateur et scénariste liégeois. Leur court métrage Banquise raconte le destin de Marine, une petite fille obèse qui évoluent en décalage du monde où le culte du corps est au centre de tout. Alors que tout le monde est en maillot de bain sur la plage, Marine rêve de banquise et de pingouins, emmitouflée dans son anorak. Elle décide alors de rejoindre le pôle nord en stop. Sous ses airs de film d'animation enfantin, Banquise est une dénonciation habiles des préceptes publicitaires et sociétaux.

 

Vient ensuite Welkom, court métrage de fin d'étude de Pablo Muñoz Gomez qui a reçu le Magritte du genre en 2014 et au FIFF de Namur. A la frontière entre Flandre et Wallonie, Jorge s'occupe de son père devenu un peu fou. Il dort avec sa poule, Maria, qu'il prend pour sa femme. Le jour où Jorge décide de construire un poulailler pour faire plaisir à son père, il se rend compte que le jardin de son père se situe en Flandre. Pour obtenir un permis de construire, père et fils devront apprendre le néerlandais. Le jeune réalisateur sorti de l'IAD réussit un coup de maître avec Welkom, faire rire de l'absurdité du système linguistique belge ou comment une poule peut faire apprendre le néerlandais. 

 

Dans Ceci n'est pas un film de cow-boys de Benjamin Parent, les toilettes d'un collège deviennent lieux de discussion sur l'homosexualité. Vincent a regardé Le Secret de Brokeback Mountain la veille à la télévision. Il raconte à Moussa comment ce film de "cow-boys pédés" l'a touché, pendant que du côté des toilettes des filles Nadia et Jessica discutent du coming-out du père de Nadia. Le film aux allures de spot prévention a été nommé à Cannes, aux Césars, à Clermont-Ferrand. 

 

Avant-dernier court de la fournée d'ouverture : Suiker, de Jeroen Annokkée. Le film hollandais sorti en 2010 raconte comment Bert, un jeune homme attiré par sa voisine se retrouve à la morgue avec une petite culotte dans la bouche. Une comédie noire très bien ficelée et franchement drôle à la sauce hollandaise.

 

Enfin, pour clôturer cette super-séance, un petit OVNI du court-métrage, Le coq est mort de Zoltan Spirandelli de 1988. Un jeune professeur de chant demande au public de chanter une chanson nommée "Le coq est mort". Il sépare le public en trois groupes et essaye de faire chanter tout le monde en canon. Evidemment l'exercice de ce court est de faire appel au public qui est dans la salle, c'est donc une sorte de film interactif qui demande de sortir de son rôle de spectateur pour devenir acteur.

Informations pratiques


Le Brussels Short Film Festival a lieu du 27 avril au 7 mai dans différents lieux (Vendôme, Mercelis, Flagey).  Tout le programme ici.