Nick Cave dénonce les coupes budgétaires à La Monnaie dans un message vidéo

Nick Cave à la première de Shell Shock, un opéra sur la Première Guerre Mondiale, présenté à la Monnaie jusqu'au 2 novembre.
Nick Cave à la première de Shell Shock, un opéra sur la Première Guerre Mondiale, présenté à la Monnaie jusqu'au 2 novembre. - © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Le chanteur de rock Nick Cave, dont les textes ont été récemment mis en scène dans un opéra à La Monnaie, a dénoncé les coupes budgétaires visant cette institution. Dans un message vidéo diffusé par la Monnaie, il appelle à "arrêter ce black-out culturel".

"Ces dernières années, j'ai travaillé avec Nicolas Lens sur un opéra appelé 'Shell Shock' pour La Monnaie. Ce spectacle a été rendu possible par les subventions vitales dont bénéficie La Monnaie, un opéra renommé pour ses production innovatives et pour son travail avec de nouveaux compositeurs", affirme Nick cave.

"Les coupes budgétaires proposées seraient dévastatrices et restreindraient sérieusement leur aptitude à créer encore des oeuvres de ce niveau. Au mieux, ils affrontent la perspective de devoir annuler partiellement la saison prochaine, au pire ils devront s'interroger sur son existence future. Ce serait un désastre pour la Monnaie. Alors, arrêtons ce black-out culturel", conclut-il.

Le message de Nick Cave sur le site de La Monnaie

Et aussi