Madame Livingstone reçoit le prix Cognito Europe 2015

baruti
4 images
baruti - © glénat

La guerre 14/18 ne s’est pas vécue qu’en Europe. Et ce superbe livre nous le rappelle avec infiniment de talent et d’intelligence. Et les auteurs recevront le prix Cognito ce vendredi 27 février à 18h, dans le cadre de la Foire du Livre de Bruxelles.

Nous sommes en juin 1915, au Congo Belge, dans une petite ville le long du lac Tanganyka, Albertville. Gaston Mercier, jeune aviateur belge plein d’idéalisme, arrive de métropole, avec pour mission de couler un cuirassé allemand. Après l’avoir mis en garde, comme il se fallait, contre les rapports à entretenir avec les indigènes, on lui alloue un aide, un guide… Un noir imposant, aux cheveux non crépus, portant Kilt, et que tout le monde appelle Madame Livingstone.

Entre ces deux êtres que tout devrait séparer, une espèce d’amitié va naître, nourrie de respect.

Et c’est là, sans aucun doute, que réside véritablement la force de cet album, nourri de réalité, certes, mais aussi d’un vibrant témoignage d’humanité.

Et l’histoire que nous racontent Christophe Cassiau-Haurie et Barly Baruti prend sa base dans la réalité, certainement, une réalité d’ailleurs restituée jusque dans ses moindres détails avec une vraie beauté de style et de dessin. Mais il y a aussi toute une part de ce réel qui se nourrit de rêve, de possibles et d’impossibles.

Bien sûr, il y a l’aventure. La guerre contre les Allemands.

Mais il y a bien plus.

La rencontre entre deux univers. Une description sans jugement d’une époque précise de l’histoire mêlée entre congolais et belges.

L’aviateur est quelqu’un de libre. Madame Livingstone est l’incarnation de cette liberté.

Ce livre, c’est un peu comme un rendez-vous qui, enfin, ne serait pas manqué entre Africains et Européens. C’est aussi le récit de personnages aux rêves et aux réalités soudain en fusion. Et la force de ce bouquin réside aussi là : dans ce mélange totalement réussi entre la vérité historique et la vérité du rêve, même improbable…

Tolérance, grande et petite histoire intimement mélangées, sensations et sentiments, il y a tout, dans cet ouvrage. Tout, même le dessin, somptueux, de Baruti, d’une fidélité parfaite à ce Congo dont il est issu. La documentation, parfaite, est transfigurée par son graphisme, son découpage, sa mise en couleur qui restitue la luminosité du Congo, mais aussi et surtout peut-être ses ambiances.

Un superbe livre, à savourer, toutes affaires cessantes !...

Et à compléter par une visite au Centre Belge de la Bande Dessinée, à Bruxelles, où Barly Baruti expose ses planches originales.

 

Jacques Schraûwen

Madame Livingstone (dessin : Baruti – scénario : Cassiau-Haurie – éditeur : Glénat)