Les "derniers pour la route" de ce lundi 6 février

3 images
- © rtbf

Des choix de lecture pour tous les goûts !

"David, les femmes et la mort" de Judith Vanistendael – Ed. Le Lombard

Au moment où naît sa petite-fille Louise, David apprend qu'il a un cancer. Mais la parole n'a jamais été son fort, et il préfère taire la maladie, la douleur, et la fin qui se profile. Au grand dam des femmes de sa vie - sa femme Paula, ses filles Miriam et Tamar. Impuissantes, elles assistent à ce délitement silencieux, mais inexorable.






"Nocturnes" de Clarke - Ed. Le Lombard
C'est un petit village perdu dans la campagne française.
Un village normal en apparence, où la vie devrait s'écouler
paisiblement Pourtant, tous ses habitants semblent plongés dans l'angoisse.
Qui est l'étrange écrivain qui focalise toutes les attentions ?
Pourquoi les villageois disparaissent-ils un par un ?
C'est que, coincés dans le village de sa mémoire, les personnages
de Léo disparaissent tour à tour, victimes d'un secret trop longtemps enfoui. Les rares survivants découvriront-ils la vérité avant la dissolution finale...




"Au pays des mille et une nuits" de Siri Hustvedt (textes) & Reza (photos) – Ed. Actes Sudµ

Depuis qu’ils ont été intégrés aux Mille et Une Nuits, les voyages de Sindbad le Marin ont fait rêver d’innombrables lecteurs avant de donner lieu à de multiples adaptations, dans le domaine du cinéma comme dans celui de la musique ou du dessin animé. Convoquant librement des registres divers, du voyage intime à la poésie versifiée, du monologue à la communication universitaire, ou du roman populaire au scénario de film, la célèbre romancière américaine Siri Hustvedt s’attache ici à recréer à son tour la figure de Sindbad au fil d’une variation sur les sept voyages accomplis par le légendaire marin, auquel elle en prête un huitième, de son invention, en forme de conversation conjugale ludique entre deux écrivains. Dialogue entre une réécriture du mythe, plurielle et jubilatoire, et un Orient puissamment sensible, tel qu’il se révèle sous l’objectif magique du grand photographe iranien Reza, ce livre invite à tracer à l’infini, sur les mers et les océans, de nouvelles routes pour nos rêves.