Les "derniers pour la route" de ce lundi 28 novembre

4 images
- © rtbf

Quelques livres mais aussi beaucoup de revues proposées par Michel !

"Survivre avec les loups - La véritable histoire de Misha Defonseca" de Lionel Duroy – Ed. XO

Les lecteurs se sont passionnés pour l'histoire de Misha Defonseca, cette petite fille qui traverse l'Europe en guerre à la recherche de ses parents. Après le succès, l'opprobre, quand les faits relatés se sont révélés faux... Pas de survie grâce aux loups, pas de voyage... Et pourtant... Que se passe-t-il dans l'esprit d'un enfant que le réel traumatise ? Pourquoi cette femme devenue adulte va-t-elle finalement choisir la mythomanie ? Au terme d'une enquête étonnante, c'est la véritable enfance de Misha que raconte Lionel Duroy et cette fois, la réalité va dépasser la fiction...





"Bifrost : La revue des mondes imaginaires. Spécial Jérôme Noirez" ( N°64) – Ed. Bélial

C’est étrange comme les paysages les plus tristes, ternes, si pathétiquement humains, acquièrent dans leur déroulement, vus de la fenêtre du train qui nous emporte, un intérêt singulier. Les plans successifs s’animent sur le ciel immobile. Tout un décor de théâtre élisabéthain se met en branle, là, sous mes yeux. Et rien ne peut plus tout à fait être désigné comme laid ou vide, pas même les champs sans fin ou les banlieues en grisaille.
Alors que la tête de mon horripilante filleule tangue contre ma cuisse — que, dans sa somnolence, elle a dû confondre avec l’accoudoir —, je songe aux précipitations de notre globe dans l’espace, à ses girations terribles, et je me dis que si nous en avions conscience, hurlant notre terreur comme la filleule hurlant à mon oreille à bord d’un wagonnet de montagnes russes, nous prêterions plus d’attention à ce monde et à nous même…






"Alibi, N° 4 : Secrets d'Etat : on nous cache tout, on nous dit rien" Collectif - Ed. Ayoba
Saison 1, quatrième. Pour son édition de l'automne, Alibi prend les devants avant l'année électorale 2012 et vous propose de pénétrer dans les coulisses du pouvoir avec un dossier intitulé "Secrets d'Etat." De l'affaire Boulin au Watergate en passant par les dernières affaires d'écoutes téléphoniques de journalistes en France : comment et pourquoi les gouvernements cachent des informations à leurs citoyens. Enquêtes, analyses et portraits, et une réflexion sur la manière dont le polar s'empare de tous ces scandales, véritables sources d'inspiration pour bien des romans et des films. Ainsi que le témoignage inédit de l'homme qui a créé les services secrets cubains. Et l'interview d'une candidate à la présidence de la République, Eva Joly. Dans ce numéro, en exclusivité, l'entretien d'Anthony Horowitz qui s'est glissé dans la peau de Conan Doyle pour redonner vie à Sherlock Holmes. Un grand maître du polar américain, Lawrence Block, nous a reçu chez lui, à New York. Il sera aussi question de détectives, avec l'histoire de l'une des plus anciennes agences de privés de France, Duluc Détective ; de cinéma, avec Olivier Marchal et sa sensibilité à fleur de peau ; de justice avec l'interrogatoire de l'avocat général Philippe Bilger. Au menu également, une enquête signée Patrick Bard, qui vous raconte une sombre histoire d'enlèvements d'enfants au Mali, sur fond de sorcellerie. Elise Fontenaille revient sur l'affaire des Disparues de Vancouver. Vous embarquerez pour la Nouvelle-Zélande en compagnie de Paul Cleave, l'un des rares auteur du pays traduit en français. Et vous retrouverez vos rubriques habituelles : A la barre, Stand de tir, Fourrière et toutes nos chroniques de livres, de films, de séries télés et de BD.





"Feuilleton n°1 – Automne 2011" Collectif - Kabul Bank - Ed. Agalma
256 pages de reportages étrangers et de nouvelles littéraires, le tout accompagné d'infographies, d'illustrations et de photographies. Un bel objet à mi-chemin entre littérature et journalisme, au croisement du livre et du magazine. F

"Du domaine des murmures" de Carole Martinez - Ed. Gallimard

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire
« oui » : elle veut faire respecter son voeu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le
châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule
attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe. Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et son souffle parcourra le monde jusqu'en Terre sainte. Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante.