Le choix des chroniqueurs du lundi 6 mai

LAD
3 images
LAD - © Tous droits réservés

Deux figures historiques au centre de deux ouvrages instructifs à plus d'un titre.

Les coups de coeur de nos chroniqueurs, Daphné Van Ossel et Michel Dufranne ne manquent pas d'étoffe. Un polar autobiographique et une biographie sur les destins hors normes de deux personnalités controversées qui ont fait l'histoire !

«On the Brinks » de Sam Millar – Ed Seuil

De fait, le spectaculaire récit autobiographique de Sam Millar a tout d’un thriller. À ceci près que si on lisait pareilles choses dans un roman, on les trouverait bien peu crédibles.
Catholique, Millar combat avec l’IRA et se retrouve à Long Kesh, la prison d’Irlande du Nord où les Anglais brutalisent leurs prisonniers. Indomptable, il survit sans trahir les siens: voilà pour la partie la plus noire, écrite avec fureur et un humour constant.
Réfugié aux états-Unis après sa libération, il conçoit ce qui deviendra le 5e casse le plus important de l’histoire américaine. La manière dont il dévalise le dépôt de la Brinks à Rochester, avec un copain irlandais, des flingues en plastique et une fourgonnette pourrie, est à ne pas croire. Même Dortmunder, dans un roman de Westlake, s’y prendrait mieux. Il n’empêche, le butin dépasse les 7 millions de dollars!
Un procès et une condamnation plus tard, il retrouve la liberté, mais entretemps, la plus grande partie de l’argent a disparu. Millar semble avoir été roulé par ses complices… Saura-t-on jamais la vérité?
En tout cas, le FBI cherche toujours!
 

"Mohammad Reza Pahlavi. Le dernier Shah 1919-1980", de Houchang Nahavandi et Yves Bomati - Ed Perrin

Mohammad Reza Pahlavi succède à son père en 1941, après l'invasion anglo-soviétique de l'Iran. Soumis au bon vouloir de Churchill et Staline, le jeune shah est en outre confronté à des troubles à l'intérieur du pays. Après la Seconde Guerre mondiale, il se rapproche des Etats-Unis. Mais l'essor de la production pétrolière au Moyen-Orient entraîne une crise qui va opposer le Premier ministre, Mossadegh, aux puissances occidentales.
Appuyé par l'armée et les services secrets anglo-américains qui renversent Mossadegh, Mohammad Reza Pahlavi est restauré sur le trône après un bref exil. Il entreprend ensuite une vaste réforme sociale et économique, la 'Révolution blanche ', associée à une répression sévère de l'opposition, par le biais de la Savak, sa redoutable police secrète. A l'extérieur, tout en demeurant un allié des Américains et de l'Occident, le shah se rapproche de l'Union soviétique puis de la Chine.
Si sa politique améliore considérablement la vie des Iraniens et permet une modernisation rapide du pays, elle élargit aussi le fossé entre une élite très occidentalisée et une classe populaire plus traditionaliste. En 1978, un soulèvement populaire, gagne tout le pays et le renverse au profit de l'ayatollah Khomeini. Contraint à l'exil, Mohammad Reza Pahlavi décède en Egypte l'année suivante. Fondée notamment sur des sources inédites en France et l'expérience personnelle de l'un des auteurs, cette première biographie complète du shah nous révèle un homme à la personnalité complexe et insolite, à travers ses choix politiques comme dans sa vie privée, et nous livre les clés pour comprendre un pan capital de l'histoire de l'Iran, et partant de tout le Moyen-Orient.