Le choix des chroniqueurs du lundi 1 avril

Michel Dufranne, Gorian Delpature et Thierry Bellefroid
8 images
Michel Dufranne, Gorian Delpature et Thierry Bellefroid - © Tous droits réservés

De surprise en surprise dans le ton comme dans les coups de coeurs pour un Livr(é)s à domicile inspiré par le calendrier...

Comme de coutume, Gorian Delpature et Michel Dufranne vos serviteurs chroniqueurs balisent les plates-bandes de la littérature de genre.

"1275 âmes" de Jim Thompson - Ed Folio Policier

Shérif de Pottsville, village de 1 275 âmes, Nick Corey a tout pour être heureux : un logement de fonction, une maîtresse et surtout un travail qui ne l'accable pas trop car il évite de se mêler des affaires des autres. Bien sûr, cette routine ne va pas sans quelques ennuis : son mandat arrive à terme et son concurrent a de fortes chances d'emporter les prochaines élections. Et puis, même les petits maquereaux du coin en viennent à lui manquer de respect. Aussi Corey trouve-t-il qu'il est grand temps de faire le ménage, à commencer par tous ceux-là

"1280 âmes" de Jean-Bernard Pouy - Ed Points

Si Pierre de Gondol est le plus petit libraire de Paris, sa connaissance de la littérature tous azimut est considérable : C'est ainsi qu'un matin, l'un de ses clients, dérouté par la lecture d'un célèbre roman de Jim Thompson, vient lui demander où sont passés les cinq personnes oubliées dans la traduction de ce texte qui, en anglais, se nomme Pop 1280 et, en français, 1275 rimes : Pierre va alors se transformer en détective littéraire, pour retrouver dans d'autres livres, mais aussi en effectuant le voyage jusqu'aux États-Unis, la trace de ces étranges disparus. Une enquête littéraire haute en couleurs, qui revisite les grands textes tout en posant sur l'Amérique un regard débarrassé de bien des clichés.

J.R.R. Tolkien, "Bilbo le Hobbit", Le Livre de Poche

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…

Frank Kane, "Envoyez, c'est pesé !", Gallimard/Série Noire

Italo Calvino chez Folio « Le vicomte pourfendu »

Parti en guerre contre les Turcs, le vicomte Médard de Terralba est fendu en deux par un boulet de canon. Néanmoins, sa moitié droite survit.
De retour sur ses terres, elle va se montrer d’une odieuse cruauté, faisant régner la terreur chez les habitants. Mais voici que l’autre moitié fait son apparition au pays…
Le vicomte pourfendu est une œuvre inépuisable, où la réflexion sur l’incomplétude de l’homme ne prend jamais le pas sur l’humour et les plaisirs de la narration.
Le vicomte pourfendu fait partie de la trilogie Nos ancêtres, qui comprend également Le baron perché et Le chevalier inexistant.
 

Italo Calvino chez Folio « Le baron perché »

"Pour bien voir la terre, il faut la regarder d’un peu loin."
En 1767, suite à une dispute avec ses parents au sujet d’un plat d'escargots, le jeune Côme Laverse du Rondeau monte dans l’yeuse du jardin. Il ne descendra plus des arbres jusqu’à sa mort, s’y éveillant au savoir et à l’amour, à la solitude comme à la fraternité.
Conte philosophique en hommage au siècle des Lumières, autoportrait d’un excentrique épris de liberté,
Le baron perché enchante par son humour généreux, ses constantes inventions, son humanisme intemporel.
 

Italo Calvino chez Folio « Le chevalier inexistant »

Un jour que Charlemagne passe en revue ses troupes, il fait une étrange découverte : dans l’armure blanche d’Agilulfe Edme Bertrandinet des Guildivernes et autres de Carpentras et Syra, il n’y a personne. Soldat modèle, le chevalier s’acquitte de ses charges à force de volonté et de foi en la sainteté de leur cause...
Italo Calvino donne à ce personnage inoubliable un acolyte, l’écuyer Gourdoulou, qui existe mais ne le sait pas, et une quête : celle de la princesse Sofronie. Mais leurs aventures ne seront pas les seules racontées dans cette histoire à rebondissements, dénonciation de l’absurdité de la guerre et réflexion sur l’existence dans un Moyen Âge fabuleux