Le choix des chroniqueurs de ce mardi 5 juin

Le comédien, Bernard Yerlès et Barbara Abel
3 images
Le comédien, Bernard Yerlès et Barbara Abel - © Tous droits réservés

Le grand écart ! Où il est question de Voltaire et de Claus Neuberg...

"Le cerveau de Voltaire" de Franck Nouchi - Ed Flammarion

L'ADN de Voltaire a été décrypté. A peine la médecine française a-t-elle proclamé ces résultats spectaculaires que le cerveau du philosophe disparaît. L'auteur du larcin menace de cloner l'auteur de Candide. Science-fiction ? Pas tout à fait.

Nous sommes en 2011, la France s'enlise dans la paresse intellectuelle. Le commissaire Marcel Attias mène l'enquête, des intellectuels parisiens se mobilisent, l'opinion publique s'enflamme. Qui est le voleur ? Passera-t-il à l'acte ? Un virevoltant jeu du chat et de la souris commence…

 

“Shanghai connexion” de Romain Slocombe – Ed Fayard Noir

En 1941, six mille Juifs de Pologne munis de visas de fortune traversèrent la Russie par le Transsibérien pour gagner Kôbé au Japon, puis le ghetto de Shanghai occupé par l’Armée impériale. Là, le colonel SS Josef Meisinger, surnommé le " boucher de Varsovie ", voulut les faire exterminer par ses alliés japonais. Cette odyssée tragique et peu connue sert de toile de fond aux nouvelles mésaventures de Gilbert Woodbrooke. Recherché par la police anglaise et réfugié à Lyon, le photographe profite de son séjour pour retrouver la trace de son grand-père, journaliste antifasciste mystérieusement disparu en France. Sa disparition pourrait avoir un lien avec une jeune résistante lyonnaise, rescapée des camps de la mort… où exerçait un certain Dr Claus Neuberg, responsable à Ravensbrück d’un programme de stérilisation des détenues.

Après Lolita complex et Sexy New York, Romain Slocombe rend hommage, entre rêve et cauchemar, au cinéma expressionniste allemand et achève, avec Shanghai Connexion, le portrait d’un Occident " stérilisé " par la guerre, les génocides et le choc des idéologies totalitaires.