Le choix des chroniqueurs de ce lundi 28 mai

" Quand j’étais Jane Eyre"de Sheila Kohler – Ed. La Table Ronde

Dans le calme et la pénombre, au chevet de son père qui vient de se faire opérer des yeux, Charlotte Brontë écrit, se remémore sa vie, la transfigure. Elle devient Jane Eyre dans la rage et la fièvre, et prend toutes les revanches : sur ce père, pasteur rigide, désormais à sa merci, sur les souffrances de son enfance marquée par la mort de sa mère et de deux soeurs aînées, sur sa passion malheureuse pour un professeur de français à Bruxelles, sur son désespoir face à son frère rongé par l'alcool et la drogue, sur le refus des éditeurs qui retournent systématiquement aux trois soeurs Brontë leurs premiers romans, envoyés sous pseudonyme. Sheila Kohler se glisse dans la tête de Charlotte Brontë et de son entourage afin de décrire les méandres de la création. Sans se départir du style cristallin de ses précédents ouvrages, elle restitue avec finesse le climat qui a donné naissance aux oeuvres des soeurs Brontë : Jane Eyre, bien sûr, mais aussi Les Hauts de Hurlevent et Agnes Grey, trois joyaux de la littérature anglaise.

 

"Noyade en eau douce" de Ross Macdonald - -Ed. Gallmeister

Dans le quartier huppé de Nopal Valley, en Californie, Lew Archer est engagé pour enquêter sur une lettre anonyme accusant sa cliente, Maude Slocum, d'adultère. A aucun prix, ces allégations ne doivent parvenir jusqu'à son mari. Profitant d'une fête organisée chez les Slocum, le détective se mêle aux invités. Mais la soirée est interrompue par une macabre découverte : celle du corps de la belle-mère de Maude; flottant dans la piscine. Les soupçons se portent immédiatement sur son fils et sa trop séduisante petite-fille, premiers héritiers de la fortune colossale de la vieille dame. C'est désormais une double enquête qu'Archer doit mener, sur les traces d'un corbeau et d'un meurtrier. Ross Macdonald nous entraîne une nouvelle fois dans un univers trouble de faux-semblants où les victimes semblent avoir autant à cacher que les assassins.

 

"Cible mouvante" de Ross Macdonald - Ed. Gallmeister

Comme beaucoup de millionnaires du sud de la Californie, le magnat du pétrole Ralph Sampson a d'étranges fréquentations. II y a ce saint homme qui vénère le soleil et auquel Sampson a utrefois offert une montagne entière, et cette actrice oubliée, versée dans l'astrologie et les pratiques sadomaso. Mais voici que le détective privé Lew Archer est engagé par la femme de Sampson pour retrouver son excentrique mari dont les "amis" ont peut-être arrangé le kidnapping. Pour mener à bien son enquête, il devra naviguer entre les sanctuaires des mégariches californiens et les boîtes de jazz sordides. Cette première enquête de Lew Archer plonge dans un univers où  s'entremêlent sexe, avidité et rancoeurs familiales. Un classique du roman noir qui transcende le genre.