Le choix des chroniqueurs de ce lundi 23 janvier

2 images
- © rtbf

L'éclectisme des chroniqueurs favorise parfois le grand écart.. Et c'est comme ça qu'on parle à la fois de littérature jeunesse et de polars !

“Mon ami Paco” de Luc Baba – Ed Territoires de la mémoire

Claire a un nouveau camarade de classe ; il n’est pas de la même couleur de peau qu’elle et s’appelle Paco. Une amitié se noue, amitié que Claire relate dans son journal. Un jour, Paco disparaît subitement ; il semblerait que lui et sa famille aient été emmenés par la police parce qu’ils n’avaient pas de papiers. Commence alors pour les enfants de la classe un combat pour libérer leur ami.


Mon ami Paco aborde, du point de vue des enfants, les questions de l’immigration et de l’enfermement arbitraire des personnes en séjour illégal en France et en Belgique. À partir de 8 ans.



"Les aigles ne tuent pas les mouches" de Luc Baba – Ed Thierry Magnier.
Avant ce matin-là, Zoé allait son chemin, tranquille. « Tu as reçu quoi pour tes quatorze ans ? J’ai appris que j’étais laide. » Elle le sait une fois pour toutes grâce à Walter, beau au point d’être son premier amour impossible. Dans la famille, il y a Marine la petite dernière scotchée devant la télé sur les genoux de son père, Johan un frère, pas très beau, pas très gentil qui aime beaucoup la bière et le foot, Angélique la sœur aînée,elle est jolie ; le père, toujours une bière tiède au poing et la mère, grise et triste qui rêve de repas de famille joyeux. Alors Zoé va tenter la méchanceté, elle va devenir assez bonne à ce jeu-là, mais pas la meilleure. Au collège, elle crée un club de moches, mais qui a envie d’appartenir à un club de moches ? Mais si, quelques ados, lucides, assez rigolotes en fin de compte. La famille qui éclate, les soucis qui s’accumulent, Zoé va prendre sa vie à bras le corps et inventer des manières de continuer sa route. Le théâtre sera une voie à explorer. Ce roman vaut par son écriture à la troisième personne, distanciée et rageuse. Lucidité et méchanceté sont des remèdes au mal être, une bonne dose d’humour aussi.