"La pire excuse", une campagne photos de défense de la planète

"La pire excuse", une campagne photos de défense de la planète
"La pire excuse", une campagne photos de défense de la planète - © Tous droits réservés

"Sorry Children" lance une campagne de défense de la planète: #LaPireExcuse. Un projet qui souhaite sensibiliser aux enjeux environnementaux avec humour.

"Dans quelque temps, le monde n’aura rien à voir avec celui dans lequel nous vivons aujourd’hui. Cette situation critique nous oblige à regarder les choses en face : à moins que nous ayons tout fait pour éviter le pire, nous aurons tous une responsabilité envers nos enfants." Et que dirons-nous à nos enfants pour nous excuser de n'avoir rien fait tant qu'il était encore temps? C'est la question que pose "Sorry Children" avec son projet photos #LaPireExcuse. Ils vous proposent de sortir vos pires excuses pour justifier votre inaction. Ces excuses, on peut les lire sur leur site internet.

Derrière l'appareil photo, on retrouve le photographe Joseph Hélie. Il a demandé à des personnalités de poser avec dans leurs mains, un panneau sur lequel elles ont écrit leurs pires excuses pour justifier leur inaction face à la crise climatique. Certaines de ces photos sont affichées en rue, les autres sont le sont sur le site et le facebook de "Sorry Children".

On peut par exemple voir Cyril Dion avouer que "Le confort, c'était trop fort", ou encore Hugo Clément confesser que "L'avion c'était quand même plus rapide que le train". Le site est ouvert à tous, chacun peut y déposer sa pire excuse, accompagnée de ce qu'il compte faire dès aujourd'hui pour changer les choses. "Il s’agit d’accepter sa responsabilité et progressivement enclencher des actions, de la moins engageante à la plus engagée. Ne plus attendre, plus d’excuse, puisqu’il est plus que temps de se mettre en mouvement" peut-on lire sur le site "Sorry Children".

"Sorry Children" se veut didactique, le site propose toute une série de ressources pour se renseigner sur la crise climatique: des livres, des vidéos, des audios, des sites web... Ils vous donnent toutes les clés pour comprendre les enjeux et surtout l'urgence de la crise.