Jacques Pelzer et Chet Baker, amis en musique et frères en humanité

Un décor, un concert : Liège, ses ruelles pavées, ses clubs et cafés offrant une invitation permanente à l’improvisation. Deux personnages : Le Belge Jacques Pelzer, le pharmacien saxophoniste et flûtiste, ardent jazzman qui a fait les grandes heures du festival de jazz de Comblain-La-Tour avec ses acolytes Bobby Jaspar et René Thomas, et l’Américain Chet Baker, le trompettiste et chanteur qui a bouleversé l’Amérique avec son timbre suave et enjôleur, son romantisme noir et son visage d’ange. Entre les deux hommes, qui se rencontrent en 1959 à Comblain-La-Tour, c’est trente années de musique qui vont enrichir l’histoire mythique du jazz, et une amitié indéfectible qui va se tisser et faire des ponts entre Liège et les Etats-Unis.

Invités de l’émission "Un Jour Dans L’Histoire" sur La Première : Jean-Pol Schroeder (La Maison Du Jazz de Liège) et Philippe Marczewski, auteur de "Blues pour trois tombes et un fantôme" (2019, édition : Inculte).

1964, une session inoubliable pour la RTB

En 1964, le trompettiste américain Chet Baker est de passage à Liège, où réside son ami Jacques Pelzer. Ils enregistrent ensemble une session pour l’émission "Jazz pour tous" diffusée le 2 mai de la même année à la RTB.

Parmi les morceaux interprétés : "Bye Bye Blackbird", "Isn’It Romantic", "Airegin", "Time After Time" et "So What". Les 3 musiciens les accompagnant sont René Urtreger (piano), Luigi Trussardi (contrebasse) et Franco Manzecchi (batterie).