Dirk Roofthooft dans le sublime "Rouge décanté", encore ce soir au Théâtre de Namur

Dirk Roofthooft
Dirk Roofthooft - © Christine Pinchart

Un spectacle percutant sur la scène du Théâtre de Namur, encore ce mercredi 9 mai. Une page de l’histoire de la guerre 39-45 dans les camps japonais, dont on parle peu en Belgique ou en France, parce qu’il s’agit d’une page de l’histoire qui  appartient aux Hollandais. Jeroen Brouwers l’auteur, est né en 1940 à Batavia, Djakarta, dans les Indes néerlandaises. Lorsqu’il a 3 ans il est interné dans un camp japonais avec sa mère et sa grand-mère. Une petite enfance marquée de l’empreinte de la violence de cette guerre faite aux femmes, réduites à l’état d’objet. Il en repartira comme un enfant soldat, qui ne distingue plus le bien du mal. Alors qu'il pense avoir gardé une complicité avec sa mère, elle va le décevoir, parce qu’au retour en Hollande, elle va "l'interner" une deuxième fois, dans un pensionnat avec des moines. Dirk Roofthooft le comédien, au micro de Christine Pinchart