Damien Rice et sa guitare enchantent le Cirque Royal

Damien Rice
3 images
Damien Rice - © Droits réservés

À la veille de la sortie de son nouvel album, retour triomphal pour le chanteur irlandais qui a comblé la très longue attente de ses fans par un concert guitare - voix dont ils se souviendront longtemps !  

"Damien, on t’aime ! Où étais-tu toutes ces années ?" Une spectatrice derrière nous se lâche et résume le sentiment partagé par la foule ce dimanche soir. 2000 places vendues en moins d’une heure ! Une ferveur nullement altérée par les huit ans d’attente entre deux albums. Au contraire, le public semble heureux de retrouver enfin cette voix et cette prestance unique. Comme beaucoup, nous étions tombés en amour avec son fabuleux premier album " O " qui recèle quelques pépites qui nous seront livrées ce soir en version guitare - voix.

 

Une bonne chanson n’a besoin que d’une guitare

 

Est-ce un signe de la crise qui touche l’industrie musicale ? Les concerts avec pour seul compagnon un piano ou une guitare se multiplient. Et ce n’est pas forcément pour nous déplaire ! Damien, ce soir, repartira seul comme il est arrivé, sans violons ni arrangements, mais avec quelques pédales d’effets et, surtout, une voix et une présence qui lui permettent d’occuper tout l’espace. Tout est dans la nuance et dans la variation. La puissance de sa voix et de son jeu de guitare s’offrent souvent des crescendos qui nous rappellent combien cet artiste est précieux. La petite fêlure dans son timbre, qu’il partage avec Passenger, et son délicieux accent irlandais rendent son chant reconnaissable entre tous.

 

La mise en scène aussi est minimaliste. Loin des grands shows, il fait le choix d’un contre-pied parfait, avec pour seul éclairage quelques lampes jaunes, dont l’intensité variera en fonction des morceaux. Il optera même parfois pour une obscurité quasi-totale, notamment sur le magnifique "Cannonball" en rappel.

 

Faire oublier les limites du genre

 

Alors, évidemment, les magnifiques arrangements qui ont fait sa marque de fabrique (et lui ont permis d’être souvent présent dans des bandes originales de films ou de séries) ont pu manquer à certains. Bien sûr, la splendide voix de Lisa Hannigan, avec qui il a partagé la scène jusqu’en 2007, fait cruellement défaut sur certains titres, comme le très beau "Volcano". Mais la soirée est incontestablement charmante. C’est un peu déroutant de découvrir sur scène les titres du nouvel album, "My Favourite Faded Fantasy", qui paraîtra seulement en fin de semaine. Cependant, ce que l’on a entendu est vraiment enthousiasmant et nous donne envie de replonger sans délais dans son univers touchant.

 

Touchant comme l’était  en final, le mix entre "Amie" et "Eskimo", deux morceaux tirés de " O " qui, quelle que soit la qualité du disque à paraître, restera l’étalon de son répertoire et le disque de cœur de ses admirateurs, visiblement toujours nombreux !

 

 

François Colinet

Damien Rice - My Favourite Faded Fantasy - (Warner Music – Sortie le 31 octobre)