Chroniques express : L'Art du Crime et La Parole du Muet

L'Art du Crime - La Parole du Muet
3 images
L'Art du Crime - La Parole du Muet - © Glénat - Grand Angle - 2016

Aujourd’hui : les 7ème et 9ème arts

L’Art du Crime

Manhattan, 1972. Art Blumenfeld, un vieux milliardaire philanthrope qui a fait fortune dans le cinéma, envoie une lettre à Nora Hathaway, une jeune métisse indienne, pour la presser de venir le retrouver à New York. À l’intérieur de l’enveloppe se trouve également l’exemplaire d'une BD culte parue dans les années 1940 : La Piste de Mesa Verde, dont l'auteur Curtis Lowell est mort accidentellement. Un album inachevé qui nourrit depuis des années l’obsession de Rudi Boyd Fletcher. Lorsque Nora arrive chez Blumenfeld, le vieil homme est déjà mort, victime de la folie d’un homme et de sa quête sanglante... Arrêtée par la police et accusée du crime, Nora ne pourra compter que sur un homme: John Stoner dit Snail, un flic atypique. Il est le seul à la croire. Mais pour la sauver, Snail va devoir pourchasser Rudi et pour cela, partir lui aussi à la recherche des cinq planches manquantes. Si elles existent... (Texte de l'éditeur)

 

Ce qu’on en pense : Nouvelle série concept chez Glénat, développée en 9 tomes, chacun traitant - par neuf dessinateurs différents - d’un des 9 arts majeurs. Au centre de l’intrigue: Rudi qui, du fond de sa cellule, va réaliser le projet de raconter 9 crimes liés aux 9 arts dans 9 histoires. Ce premier tome est - évidemment - consacré à la BD dans une sorte de mise en abyme assez plaisante à découvrir. Sans être complètement révolutionnaire, le travail de Omeyer et Berlion est loin d’être indigne et séduira les amateurs de polar et de séries au long cours. Le tome 2 est déjà annoncé pour fin avril avec Stalner au crayon.

Et comme vous vous demandez quels sont les 9 arts majeurs, cadeau: peinture, littérature, sculpture, cinéma, musique, architecture, théâtre, audiovisuel et bande dessinée.

 

En bref : pour amateurs de suspense et de mystère

 

L’Art du Crime – Planches de sang par Berlion et Omeyer chez Glénat

 

La Parole du Muet

Parce qu’il se sent mal aimé dans sa famille, Célestin quitte sa province pour la Capitale, où il espère bien réaliser son rêve d’enfance: faire du cinéma!

Mais lorsqu’on n’est qu’un obscur clerc de notaire, sans référence ni connaissances, un tel projet s’avère ardu. Malgré les conseils de son ami Anatole Fortevoix, ancien bonimenteur aujourd’hui directeur d’une salle de cinéma, qui l’incite vivement à retourner œuvrer dans l’office notarial paternel, Célestin trouve une place d’assistant décorateur dans un studio.

Un premier pas qui galvanise suffisamment l’apprenti réalisateur pour que, de rencontres inattendues en situations burlesques, il s’engage sur des chemins de traverse, bien décidé à transformer son rêve en réalité… (Texte de l'éditeur)

 

Ce qu’on en pense : Hommage aux pionniers du cinématographe, cette parole du muet fait la part belle aux sans grades, aux passionnés du 7ème art, à ceux qui, sans moyens mais avec un cœur gros comme ça, voulaient participer à l’aventure. Le personnage de Blier et Galandon, presque trop grand pour les cases de l’album, est de ceux-là qui, à l’image d’un Ed Wood, donnent tout pour réaliser leur rêve. Un album émouvant et juste.

 

En bref : pour amateur d’histoires de passions dévorantes

 

La Parole du Muet – Le Géant et l’Effeuilleuse par Blier et Galandon chez Grand Angle

 

Denis MARC