Charlotte Impératrice

Charlotte Impératrice
3 images
Charlotte Impératrice - © Dargaud - 2018

La Princesse belge devenue Impératrice du Mexique.

 

Charlotte, fille unique du Roi Léopold Ier, a 16 ans lorsqu’elle rencontre Maximilien de Habsbourg le frère cadet de l’Archiduc d’Autriche.  Ses prétendants ne manquent pas, mais c’est lui qu’elle choisit, renonçant ainsi à la couronne portugaise ou à celle de Saxe.  Hélas, Maximilien se révèle bien vite décevant à tous égards et de plus le couple se trouve pris dans le jeu des rivalités des Habsbourg et de Napoléon III.  Pour Charlotte, un temps vice-reine d’Italie, le salut viendra peut-être de ce trône d’Empereur du Mexique qui est offert à son époux.

S’il est un destin dramatique dans la monarchie Belge, c’est bien celui de la jeune Charlotte.  Perdant sa mère à l’âge de 10 ans, la jeune fille réputée jolie, vive d’esprit et polyglotte connaîtra une vie tragique.  Epouse d’un homme sans envergure, manipulé voire méprisé par son frère et qui finira fusillé sans réellement avoir compris ce qu'il lui arrivait, la malheureuse princesse finira son existence considérée comme folle et recluse au château de Bouchout.

 

C’est cette histoire navrante que nous content avec brio Fabien Nury (Tyler Cross, Silas Corey,…) pour le scénario et Mathieu Bonhomme (Lucky Luke) dans un premier tome palpitant même pour qui n’est pas un passionné de la chose royale.  Car, au-delà de l’aspect monarchique, c’est l’histoire d’une battante qui nous est livrée, d’une femme étonnamment moderne pour son temps et sa condition.  Une femme qui n’aura de cesse de tirer vers le haut son époux et sa famille, poussant par exemple son frère Philippe à accepter le trône de Roumanie alors qu’était évidemment promis celui de Belgique à son aîné Léopold.  Tout ça donne un album riche d’enseignements sur l’histoire européenne et ses luttes d’influence mais aussi remet en lumière un personnage largement oublié de notre pays.

 

Bref : passionnant de bout en bout

 

TITRE : Charlotte Impératrice – 1 – La Princesse et l’Archiduc

AUTEURS : Bonhomme (D & C) et Nury (S)

EDITEUR : Dargaud  (Parution 24/08/18)

GENRE : " Le meilleur régime politique est la monarchie absolue tempérée par l’assassinat.” Stendhal

 

Denis MARC