Captation par la RTBF de "La Civilisation, ma mère" de Ben Hamidou

La condition de la femme est évoquée dans toutes les pièces de Ben Hamidou et Gennaro Pitisci. Avec " La civilisation, ma mère ! ", c’est le Maroc d’avant-guerre qui s’offre à nous, avec l’histoire d’une femme, mariée à treize ans et ignorant tout de ce qui peut exister hors des murs de la maison où elle vit avec son mari et ses deux fils. Ce sont pourtant ses deux garçons qui lui ouvriront les portes de sa prison dorée, devenant ainsi les compagnons de route, voire les initiateurs de son émancipation. Liberté qu’elle saisira pour renaître à elle-même en femme libre, porteuse d’une civilisation nouvelle.

Ben Hamidou écrit et interprète ses spectacles sur différentes scènes et festivals depuis 1992. Il présente d'abord son one-man-show au Théâtre royal flamand pour le Festival de la Culture, à l'Atelier Saint-Anne, à l'Espace Senghor et au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Il a, entre autres, participé à " Ahmed le subtil " d'Alain Badiou et à " La fiancée de l'eau " de Tahar Ben Jelloun. On le retrouve dans un spectacle de la Compagnie des Nouveaux Disparus, " Sur la plage " avec La Ligue d'Impro au Centre culturel des Riches-Claires. Il a également interprété le rôle du contrôleur fiscal dans " Le dîner de cons " au Centre culturel d'Uccle. Sur grand écran, Ben Hamidou obtient un rôle dans un long métrage, " Bunker Paradise ", de Stefan Liberski et dans le film de Nabil Ben Yadir, " Les Barons ", sorti en 2009.