Bernard Werber joue au cadavre exquis avec ses fans sur Twitter

Le célèbre auteur Bernard Werber, très actif sur Twitter, joue au cadavre exquis avec ses fans.

L’auteur aux 30 millions de livres vendus à travers le monde a débuté un cadavre exquis sur son compte Twitter et vous êtes tous invités à participer, pour vous changer les idées pendant le confinement.

Le cadavre exquis est un jeu qui consiste à faire composer une phrase par plusieurs personnes. Dans sa version, Bernard Werber et ses fans vont, ensemble, composer une nouvelle. Pour participer, l’auteur précise ceci sur son compte Twitter : "Idéalement, les réponses doivent se faire en réponse aux tweets en commentaires pour pouvoir continuer l’histoire avec un suivi."

Pour débuter le cadavre exquis, l’auteur du célèbre roman "Les fourmis" a écrit cette première phrase.

Cela faisait maintenant trois ans qu’ils étaient confinés dans cette pièce. Isolés et résignés, ils se demandaient si…

Bernard Werber et ses fans choisissent ensemble la meilleure phrase proposée pour écrire la suite de sa nouvelle explique-t-il dans un tweet : " Le nombre de cœurs (likes) déterminera le tweet qui sera choisi pour la suite."

Nous avons assemblé les premiers tweets afin de pouvoir vous faire lire le début de cette nouvelle participative.

Tweet 1, Bernard Werber : "Cela faisait maintenant trois ans qu’ils étaient confinés dans cette pièce. Isolés et résignés, ils se demandaient si… "

Tweet 2, Creamounette : "Le monde était resté tel qu’ils l’avaient laissé. Et que se passerait-il s’ils prenaient le risque d’ouvrir cette porte. Ça serait facile… Une simple poignée à enclencher… Tentant… Il suffisait de poser sa main dessus comme cela, et…"

Tweet 3, David Verneyre : "Un frisson parcourut l’échine de Louise, la cadette des survivants. Un léger tremblement synonyme d’impatience et d’effroi. Se laissant emporter par l’audace, elle…"

Tweet 4, Sixtean : "Edmond Wells se trouvait là face à elle. Il paraissait bien serein au vu de la situation. Louise vit qu’il tenait dans sa main…"

 

Tweet 5, YDynderwood : "Un livre, d’apparence plutôt ancienne, sûrement relié à la main. Un livre de collection qui semblait unique, Louise n’arrivait pas à lire l’inscription de sa couverture mais monsieur Wells lui sourit et dit…"

Pour découvrir et peut-être participer à l’élaboration de la suite de l’histoire, rendez-vous sur le compte Twitter de l’auteur. Bonne lecture !