Amandine Lesay, la talentueuse street artiste et peintre qui monte

Amandine Lesay, la street-artsite et peintre qui monte
2 images
Amandine Lesay, la street-artsite et peintre qui monte - © Tous droits réservés

Cet été aura été rempli de projets inspirants pour l’artiste Amandine Lesay : Tour de France et Dour Festival, tous ont fait appel à son talent. RTBF Culture vous tire le portrait d’une artiste dont vous n’avez pas fini d’entendre parler…

Française d’origine mais Bruxelloise de cœur, Amandine Lesay est une artiste accomplie dont le talent a été démontré à plusieurs reprises cet été. La jeune femme a réussi à se faire une place de choix sur la scène artistique belge et française. C’est à l’école d’art de la Cambre à Bruxelles qu’Amandine Lesay a étudié. La jeune femme s’y est spécialisée dans la peinture et la gravure.

Une fois sortie des études, sa carrière a décollé rapidement et l’artiste a multiplié les collaborations : expositions solos dans de grandes galeries d’art (le Palais de Tokyo, Le Musée des Armées, le Musée juif…), dessins pour des salons de tattoo, partenariats avec de grandes marques de vêtements (Pantheone, Bellerose, Adidas…).

Parmi toutes les cordes qu’Amandine Lesay dispose à son arc, il y en a une qu’elle préfère. Sa spécialité c’est le portrait. La jeune femme explique à Tonight Brussels ce qui lui plaît tant dans cet art :" J’adore dessiner des paysages et des ambiances urbaines mais c’est vrai que des portraits de mes contemporains, d’artistes ou de mes amis, c’est une manière pour moi de décrire mon quotidien, de dessiner ce que j’ai sous les yeux. Après d’un point de vue de sensibilité artistique, j’adore la manière dont on peut travailler avec pleins de couleurs pour le traitement de la peau et l’expression qu’on sait donner à un visage."

Deux grands cyclistes mis à l’honneur

L’été d’Amandine Lesay était d’abord placé sous le signe du Tour de France. La ville de Bruxelles a commandé à la street artiste une fresque murale pour orner les façades de l’Institut des Arts et Métiers à l’occasion du Grand Départ du 106e Tour de France qui se faisait depuis Bruxelles.

La fresque est impressionnante : elle fait 24 mètres de haut et recouvre pas moins de 3 façades. Il aura fallu deux semaines de travail acharné à la street artiste pour venir à bout de cette fresque colorée. Un travail qui a été réalisé en collaboration avec l’agence Cosmotion et le soutien d’une équipe composée de Koen Eres Deweerdt, Arnaud Debal, Greg Ewing, Pierre Coubeau et Richard Mvogo.

Cette fresque murale s’ajoute aux 150 autres œuvres qui composent le parcours street art de Bruxelles. L’œuvre d’Amandine Lesay est la première à aborder la thématique du sport. Elle met à l’honneur deux figures incontournables du cyclisme belge : Eddy Merckx, le "Cannibale" qui a remporté 5 fois le Tour de France et Yvonne Reynders, l’une des plus grandes cyclistes féminines des années 60 qui a été 5 fois championne du monde.

Des portraits d’artistes au Dour Festival

Booba, Kaaris, Orelsan, Vald, Amélie Lens, Nina Kravitz, tous ces grands artistes ont été croqués par Amandine Lesay cet été. Le festival de Dour a choisi de mettre le travail de l’artiste à l’honneur en invitant la jeune femme à peindre une sélection d’artistes sur des bâches et des posters durant l’événement. Le résultat de ces magnifiques dessins très réalistes était à découvrir durant les 5 jours de festival et est encore disponible sur son compte Instagram.

Le travail de l’artiste durant le Dour Festival a à la fois été salué par le public et les artistes. La jeune femme a eu de nombreux retours positifs de personnes qui souhaitaient se procurer ses dessins et d’artistes qui aimeraient se faire tirer le portrait par elle.

L’artiste n’en était pas à son premier partenariat avec un festival, Amandine Lesay a collaboré durant plusieurs années avec Tomorrowland et le festival Calvi on The Rock. La peintre et street artiste a toujours eu un rapport particulier avec la musique explique-t-elle à Tonight Brussels : "Je suis très sensible au rap et j’écoute absolument tout ce qui peut se faire actuellement. J’avais envie de trouver une articulation entre le visuel, mes qualités en tant que portraitiste qui vient de ce milieu-là et d’adapter ça à ce boum qui est train de se produire. Donc j’ai commencé par faire des portraits de rappeurs avec l’idée de créer un papier peint de rappeurs, un papier peint d’icônes modernes car selon moi, les rappeurs sont actuellement les nouvelles icônes modernes."

Pour suivre le travail de cette talentueuse artiste, rendez-vous sur son site personnel, son Instagram et sa page Facebook.