A Londres, M débute une tournée survitaminée.. !

M
2 images
M - © photo : Nicolas Guerin

Matthieu Chedid rode sa nouvelle formule en trio devant un millier d’expatriés en délire, de très bon augure pour son passage bruxellois le 4 mai prochain.

C’est désormais connu, Londres devient chaque jour un peu plus française ! Et quoi de mieux que de proposer son nouveau spectacle à des compatriotes en manque, loin de la pression parisienne ? C’est ce pari gagnant qui a poussé Matthieu Chedid et toute sa joyeuse équipe à pousser les portes du splendide KOKO Club pour une expérience unique.

Créer des moments d'exceptions

Unique pour eux, il dira rapidement tout son plaisir de jouer à Londres tout en avouant ne pas être dupe (99% du public est francophones), et unique pour nous tellement cet endroit est magnifique ! Entièrement drapé de rouge, ce petit théâtre à balcons multiples, peut contenir un bon millier de personnes et permet à chacun une vue imprenable sur la scène (sauf peut-être si vous êtes tout derrière !)

Une intimité exceptionnelle donc pendant près de 2h30 d'un show très simple mais très efficace. Si les deux premiers morceaux du nouveau disque "îl" ouvrent le bal de façon prévisible, c'est bien dans l'ensemble de son œuvre qu'il nous fera voyager, n'hésitant pas à reprendre rapidement quelques chouettes vieilleries comme "Le Baptême" ou "Nostalgic du cool" qu'on est toujours super content de retrouver.

Matthieu a choisi deux nouveaux acolytes, à la basse et à la batterie (même si ils font aussi plein d'autres choses!) pour une tournée moins grandiloquente que les précédentes. Fini la coiffe surdimensionnée ou les costumes roses. Il se contente de quelques paillettes et de lunettes futuristes qui lui permettent toujours de se cacher quand il le souhaite.

Mais il n'hésite plus désormais à se montrer au naturel, comme pendant ses quelques morceaux (dont "La bonne étoile", "Qui de nous deux" et le délicieusement enfantin "La scène") seul au piano, sobrement perché sur le balcon voisin du nôtre.

La recherche permanente du groove

M comme maturité au bout de 15 ans de carrière, on le sent terriblement à l'aise alors que la tournée ne fait que commencer. L'énergie est incontestablement rock et son jeu de guitare nous bluffe toujours autant. Tout comme son incroyable sens du rythme. Ils excellent d'ailleurs tous les trois dans cette recherche permanente du groove, ce petit Chica ! qui ponctue délicieusement certains couplets, comme un déhanché musical.

En début de partie, il avait dit vouloir "tout donner ce soir". On ne peut que constater qu'il a tenu parole, d'un bout à l'autre, ses solos de guitare étant même parfois longs ou superflus. Mais quelle claque quand il se jette dans la foule sur "Je dis M" pour un stage diving tout en continuant à jouer !

Le temps a filé comme un charme, les héros du jour nous offrent quelques titres en version unplugged avant de jeter leurs dernières forces dans une chorégraphie endiablée en forme de devise ultime : Laisse-toi aller, c'est que ça c'est le Mojo !


François Colinet
 

En concert le 4 mai à Forest National
 

Et aussi