[Zapping 21] Un musicien donne un concert à sa propre opération du cerveau

Un médecin sud-africain a demandé à son patient de jouer un morceau pendant qu’il lui enlevait une tumeur.

Comme le relevait le site web Open Culture, un musicien du nom de Musa Manzini a subi une opération chirurgicale assez surprenante et pour le moins artistique. Il a été opéré avec sa basse entre les mains. Le Dr. Basil Enicker a en effet eu cette idée sur bases d’opérations déjà existantes. Le spécialiste en neurochirurgie du centre hospitalier d’Inkosi Albert Luthuli en Afrique du Sud expliquait la difficulté des craniotomies éveillées, autrement dit des opérations du cerveau avec le patient éveillé. Les probabilités de toucher des zones sensibles et faire des dégâts irréversibles sont assez élevées puisque la différences entre certains tissus et la tumeur peut parfois être infimes. Les opérations relèvent parfois de l’art et du hasard plus que de la science. Afin de déceler si l’intervention se passe comme prévu ou non, le Dr. Basil Enicker a donc choisi de faire jouer le musicien au bloc opératoire. Le personnel était à l’affut de la moindre fausse note, qui aurait été le signal d’alerte. Des vidéos de l’opération ont été mises en ligne dans lesquelles on peut voir le jazzman sud-africain en pleine conversation avec le personnel hospitalier et en plein concert.

Ce genre de cas n’est pas isolé puisque d’autres opérations en musique ont déjà été exécutées comme celle de Robert Alvarez dans le Texas, aux Etats-Unis. Lui aussi subissait une craniotomie éveillée avec sa guitare. En 2014, le ténor hollandais Ambroz Bajec-Lapajne a chanté du Schubert pendant que des chirurgiens lui ôtaient sa tumeur. En 2015 c’est le saxophoniste espagnol Carlos Aguilera qui était chargé de donner un concert dans la salle d’opération pour sa propre intervention. Une pratique qui devient de plus en plus courante pour les patients musiciens et chanteur, preuve que la musique adoucit les moeurs…

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK