Woodstock poursuit Dentsu en justice

Il y a quelques jours, Dentsu Aegis Network a essayé de faire annuler le Festival de Woodstock 50 sans aucun accord des organisateurs. La société japonaise aurait également volé plus de 17M$ des comptes de l’événement.

Suite à ces actions, les organisateurs ont attaqué Dentsu Aegis Network en justice. Ils ont demandé que la société ne puisse plus parler aux autres investisseurs, médias, musiciens et autres parties impliquées dans l’organisation de Woodstock 50. Ils désirent également qu’elle reverse les 17.8M$ sur les comptes du festival et qu’elle tienne ses engagements en poursuivant sa collaboration avec les organisateurs tout en étant totalement transparente sur ses activités.

Dans les documents officiels, il est décrété que Dentsu « a secrètement abandonné le Festival et tenté de le saboter » et qu’il « a pillé ses comptes en banque ». Après avoir subtilisé 17.8M$, la société aurait « changé les accès des comptes afin que les autres partenaires ne puissent plus s’y servir pour payer les frais de l’événement ». Les documents stipulent également que Woodstock 50 a besoin de « 6 à 9 millions de dollars pour pouvoir être convenablement organisé ».

« Dentsu a également contacté diverses parties prenantes – les musiciens et leurs agents, les agences de publicité, les assurances,… – pour leur annoncer la suppression de l’événement et la résiliation des contrats – alors que toutes ces parties ont été préalablement payées » pouvons-nous y lire. « La société les a encouragées à se retirer de l’événement et leur a proposé de leur payer des indemnités. »

Michael Lang, l’un des organisateurs de Woodstock 50, avait parlé de sa relation avec l’investisseur japonais.

« Dès le début de cette aventure, j’avais certaines réticences à accepter une organisation comme Dentsu dans Woodstock 50 » écrit-il. « J’avais appris que Dentsu était restée associée à certains événements qui avaient connu des problèmes financiers et divers scandales. Cela m’a donné une certaine confiance dans cette société. De plus, le chef commercial DJ Martin m’avait affirmé qu’elle pouvait incarner la mentalité de Woodstock et qu’elle n’interférait pas dans l’organisation du festival. La société ne devait jouer qu’un rôle financier. »

« Néanmoins, Woodstock 50 avait fait face à des difficultés financières parce que Dentsu n’avait pas su sponsoriser convenablement l’événement » poursuit-il. « Nous avions trouvé des investisseurs supplémentaires et étions confiants pour la suite du projet. Nous avions communiqué tous nos avancements à la société, mais il semblerait que ça ne l’intéressait pas. »

Le 29 avril, Dentsu aurait annoncé à Michael Lang qu’il « prenait le contrôle du festival » pour ensuite « annoncer aux médias sa suppression, sans prévenir les organisateurs ».

« Alors que nous étions à une réunion, les médias reportaient l’annulation de Woodstock 50 » explique Lang. « J’ai ensuite appris qu’Amplifi Live [de Dentsu Aegis Network] avait retiré 17 millions de dollars des comptes de l’événement. Ces comportements ne sont ni légaux, ni honorables. »

Lang a également affirmé avoir des preuves que la société a « directement contacté toutes les parties prenantes afin de se retirer du projet ». Dentsu aurait essayé de rediriger ces investisseurs vers l’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo de 2020, dans laquelle ils sont impliqués.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK