Woodstock 50 : John Fogerty dubitatif

Woodstock 50 : John Fogerty dubitatif
Woodstock 50 : John Fogerty dubitatif - © VALERIE MACON - AFP

John Fogerty explique avoir été payé d’avance, mais reversera la somme aux militaires vétérans si le festival n’a pas lieu.

John Fogerty a découvert que le festival Woodstock 50 serait peut-être annulé, en même temps que tout le monde, via la presse le 29 avril.

« Je ne voudrais pas spéculer, je ne suis qu’un gars qui joue de la guitare et qui est prêt à monter sur scène. Ce n’est pas mon job de sélectionner les artistes ou de m’occuper des autorisations. Mais je trouve ça honteux. »

John Fogerty, qui donnait une conférence de presse la semaine dernière, trouve l’organisation un peu hésitante depuis le début, et s’attendait à cette annonce. D’abord, la vente de tickets qui était retardée, puis « les permis qui n’ont pas encore été accordés. J’étais sidéré. Il me semble que c’est la première chose à faire quand on organise un festival, et pas la dernière. Tout ça n’a pas l’air très assuré, mais le premier Woodstock a été une réussite grâce aux gens et pas grâce à l’organisation ».

Rappelons que John Fogerty était sur scène lors de l’édition originelle avec son groupe Creedence Clearwater Revival, même si on ne voit pas leur show dans le film, et qu’ils ne figurent pas dans la bande-son.

Pour Woodstock 50, Fogerty a d’ailleurs prévu de rejouer les 11 mêmes titres qu’en 1969, avec la même guitare Rickenbacker qu’il avait sur scène ce soir-là. Son épouse Julie a fait des recherches pour la retrouver et la racheter à un collectionneur, pour la lui offrir à Noël en 2016.

Fogerty a gardé cette rancœur envers Grateful Dead, qui avait joué tellement longtemps en 1969, que les membres de Creedence Clearwater Revival avaient dû patienter pendant des heures avant de monter sur scène. Au final, ils avaient joué devant une foule endormie. La formation Dead & Company est aussi prévue à l’affiche de Woodstock 50, et Fogerty a l’intention de les rencontrer.

John Fogerty jouera le 18 août sur le site d’origine du festival, alors que Woodstock 50 aura lieu à Watkins Glen, au Nord de Woodstock.

Comme la plupart des artistes à l’affiche (sans doute), le musicien a été payé d’avance, et si le festival est finalement annulé, il a déjà prévu de reverser la somme aux vétérans, une cause qui lui tient à cœur. « Je suis de la vieille école et je déteste être payé à ne rien faire. Donc je reverserai sans aucun doute l’argent, ce sera le meilleur usage à en faire ».

Mais Fogerty espère bien que le festival aura lieu : « je suis curieux de voir comment ça prendra 50 ans plus tard. Ce que les jeunes penseront dans le public, mais aussi les artistes plus jeunes. Ce n’est pas tous les jours que vous fêtez les 50 ans d’une occasion. Et pour Woodstock 75, on n’aura plus qu’à s’asseoir tous ensemble et chanter "Kumbaya". Ils feraient bien d’envoyer déjà les demandes de permis. »

Pour l’instant, le festival est bien confirmé.

« Malgré la sortie d’un de nos partenaires, nous maintenons notre planning et nous avons l’intention de dénicher de nouveaux investissements. Woodstock 50 aura bien lieu et ce sera quelque chose d’impressionnant », a déclaré le co-organisateur.

Les avocats du festival ont aussi confirmé, via le magazine Rolling Stone, que Dentsu-Aegis « n’a en effet aucun droit légal, ni aucune compétence juridique pour annuler l’événement qui aura lieu au Watkins Glen International Raceway à New York du 16 au 18 août. »

Le conseiller juridique de Woodstock 50, Marc Kasowitz, a donc confirmé une nouvelle fois que « Woodstock 50 continue la préparation et la production du festival. »

« Tous les intervenants, y compris les artistes, doivent s’entendre pour que l’événement se déroule comme prévu et, s’ils ont des questions, ils doivent communiquer directement avec eux. »

Le même son de cloche a été partagé par Michael Lang, via une newsletter aux fans : « Notre partenaire financier, Dentsu-Aegis, a pris la décision de se retirer et de faire annuler le festival. Nous avons été informés en même temps que le public, via la presse. Nous sommes toujours en train de nous demander pourquoi ils ont voulu nous nuire de cette manière. C’est une chose de prendre la décision de se retirer, mais c’en est une autre de vouloir fermer la porte à toute autre option. »

« Il est trop important de soutenir les principes de l’activisme et de la durabilité pour que des partenaires sans esprit d’ouverture les fassent capoter. Nous poursuivons notre travail avec NYS, le comté de Schuyler et divers partenaires pour rester sur la bonne voie. »

« Woodstock n’a jamais été la propriété de Dentsu, ils n’ont donc aucun droit de l’annuler. Woodstock appartient au public et ce sera toujours le cas. »

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK