Willie Nelson abandonne le cannabis

Willie Nelson abandonne le cannabis
Willie Nelson abandonne le cannabis - © Rick Kern - AFP

Willie Nelson arrête le cannabis, expliquant que sa consommation "l’a presque tué".

Le musicien de 86 ans a dû rendre les armes suite à des problèmes respiratoires qui affectent ses poumons : "mes poumons ont souffert, j’ai abusé, et je dois faire plus attention maintenant. J’ai testé l’écorce de cèdre, puis j’ai fumé des cigarettes, et ça m’a presque tué".

Willie Nelson avait lancé son "cannabis signature", le Willie’s Reserve, en 2015, et il passait au début de l’année au café.

Il restait toutefois dans le même esprit en lançant le Willie’s Remedy, une gamme de produits de santé et de bien-être dans laquelle s’inscrit ce nouveau café infusé au chanvre.

"La production de chanvre en Amérique a été mise sous couvert pendant tellement longtemps, mais elle pourrait maintenant faire toute la différence pour les petits agriculteurs indépendants. Le chanvre n’est pas seulement bon pour nos agriculteurs et notre économie, c’est bon pour notre sol, notre environnement — et notre santé."

Selon un communiqué de presse, le café de Willie Nelson est un mélange de fèves entières moyennes avec des "notes de cerises et de cacao". Chaque tasse de 8 oz contient 7 mg. de CDB dérivé du chanvre.

C’est l’épouse de Willie Nelson, Annie, qui supervise la gamme Willie’s Remedy, qui se déclinera par la suite sous plusieurs formes. " Cette nouvelle ligne de produits vient directement du Willie’s Reserve, mais il ne s’agit pas de se droguer. Willie tient toujours à souligner les avantages que peut offrir le cannabis. "

Willie Nelson a eu 86 ans en avril.

L’été d’avant, Beto O’Rourke avait jammé avec Willie Nelson à l’occasion du pique-nique du 4 juillet.

Le sénateur du Texas a chanté et joué de la guitare avec lui sur "Roll Me Up and Smoke Me When I Die", et "Will the Circle Be Unbroken".

Malgré divers soucis liés aux menaces de tempête, et conduisant à l’annulation des shows de Ray Wylie Hubbard et des Wild Feathers (entre autres), le pique-nique du 4 juillet de Willie Nelson a eu lieu et a donc vu une apparition "politique".

Beto O’Rourke, membre démocrate du Congrès, d’El Paso au Texas, a rejoint Nelson, mais aussi Margo Price sur scène.

Le musicien avait finalement dû annuler plusieurs dates de concerts au début de l’année 2018. Des problèmes respiratoires l’avaient à nouveau obligé à quitter la scène après un seul morceau, en janvier dernier.

Il jouait le samedi 6 janvier à San Diego mais avait dû rendre les armes tout de suite après avoir chanté " Whiskey River ".

Willie Nelson toussait et avait du mal à respirer, et avait préféré quitter la scène. Son attaché de presse avait communiqué ensuite que le musicien souffrait d’un "vilain rhume et d’un état grippal", et qu’il était reparti au Texas pour se soigner.

En août 2017, la légende de la Country Music avait dû rapidement quitter la scène de l’USANA Amphitheatre à Salt Lake City, au début de son show, victime de problèmes respiratoires sur scène. Apparemment emmené d’urgence dans un hôpital local, c’est via un tweet que Willie Nelson avait rassuré le public inquiet, délaissé quelques heures plus tôt. "Je me sens mieux, j’ai été victime de l’altitude" exprimait-il sur son compte officiel, s’excusant d’avoir raccourci son concert de la sorte.

Outre les hoaxes annonçant sa mort circulant régulièrement sur les réseaux sociaux, les dernières rumeurs concernant la santé de Willie Nelson remontaient à mars, un quotidien l’annonçant gravement malade, selon un proche. Ceci avait été démenti par son attachée de presse, argumentant que l’octogénaire souffrait d’un gros rhume lors des enregistrements de janvier et février.

 

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK