Well Well... dans les Classiques

Well Well... dans les Classiques
2 images
Well Well... dans les Classiques - © Tous droits réservés

Ce dimanche 23 juin, Marc Ysaye recevra le groupe dans son émission. Well Well, ce projet de Patrick Riguelle, Thierry Plas, Eva Hautekiet, François Garny et Jean-Pierre Onraedt a vu le jour avec l'album "Oil On Water", dont nous vous avons déjà fait découvrir le titre "Last Dance" sur Classic 21. 

 

Well Well... et leur premier album " Oil On Water "

 

Est-ce un concept album, un opéra rock, ou un quiz musical pour soi-disant initiés ?

Non…rien de cela et en même temps un peu de  tout.

Le groupe est formé de :

Patrick Riguelle, : Chant, guitare acoustique, lapsteel & harmonica.

Thierry Plas : guitare électrique, acoustique & chœurs.

Eva Hautekiet : Orgue, piano, synthés & chœurs.

François Garny : basse et chœurs.

Jean-Pierre Onraedt : batterie et percussions.

Leurs références respectives en tant que musiciens, compositeurs et producteurs seraient un peu trop longues à détailler…

Citons donc en vrac : Arno, Machiavel, Vaya Con Dios, Maurane, JMX, Rapsat, Billy Preston, Bashung etc… qui ont vu ces 4 mousquetaires et leur Lady arpenter les scènes ou les studios avec eux. 

Patrick, Thierry et Jean-Pierre ont même fait " The Responsibles " dans les années 90, assurant d’ailleurs les premières parties de Page & Plant en Europe, et choisis par le célêbre tandem lui-même !

Mais leur propre zeppelin est redescendu brutalement, vite essoufflé par manque de réflexion, de maturité et non épargné par quelques querelles de jeunesse ;-)

Après 20 ans, ces gaillards se retrouvent enfin et emmènent Eva et François dans la nouvelle aventure.

Flanqué du réputé Michel " Shelle " Dierickx  (qui a travaillé avec tout le monde sauf Elvis Presley!) et surtout reconnu comme formidable ingénieur du son des studios ICP .

 

Ils décollent ici  à l’aide d’un vaisseau rétro-futuriste.

Et en profitent pour décrire et laisser le " monde en péril " derrière eux.

 Avec 45 minutes de ce qu’on peut appeler du rock, en mémoire à tout ce qui était libre avant : sans limites, d’un univers à l’autre, jouant pour le pur plaisir et avec passion, sans tomber dans une originalité forcée et rigide.

Mâtiné aussi de disco " sale ", funk et soul sensuel, ballades, prog atonal, etc…

 

Oil On Water "  forme un arc-en-ciel…. L’espoir subsiste dans cette palette,

mais est-ce bien réel?...

Les personnages décrits dans cet album sont des " losers " symptathiques (ou non), écorchés ou inadaptés, parfois plus pathétiques les uns que les autres….

Dans le " vrai " monde , personne ne leur prête vraiment attention.

Avec " Oil on Water ", ils y reçoivent le premier rôle.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK