Une légende urbaine démentie à propos de Jimi Hendrix

Une légende urbaine selon laquelle c’était la faute de Jimi Hendrix si des perroquets étaient arrivés en Angleterre a été démentie.

L’histoire raconte que le musicien avait lâché dans la nature un couple de perroquets, appelés Adam et Eve, comme un symbole de paix, un soir où il était sous influence en 1968, à Londres, dans Carnaby Street.

Une autre hypothèse mettait en cause George Michael: des voleurs auraient cambriolé son domicile de Hampstead dans les années 90 et emporté sa volière. A l’époque, George Michael aurait été méfiant envers la police et n’aurait pas signalé le vol.

Mais une nouvelle étude publiée aujourd’hui dans le Journal of Zoology confirme que des perroquets ont été vus en Angleterre depuis 1855, quand un spécimen a été amené à Norfolk.

Les experts s’accordent à dire que la prolifération des perroquets viendrait d’une volière endommagée par la grande tempête de 1987.

Ils précisent aussi que les oiseaux ont connu des vagues d’impopularité en tant qu’animaux de compagnie en 1929, 1930 et 1952, à cause de la "fièvre des perroquets" qui pouvait en faire des animaux dangereux. Leurs propriétaires les auraient alors massivement relâchés dans la nature.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK