Une belle place dans les charts pour les 75 ans de Ian Gillan

Alors que Ian Gillan fête ses 75 ans aujourd'hui même, c'est un joli cadeau d'anniversaire qui s'offre à lui: le nouvel album "Woosh" de Deep Purple se classe en quatrième position des ventes dans les charts britanniques. 

Selon le Billboard, il s'agit là du onzième classement dans le Top 10 pour le groupe, et de la plus belle place depuis "Deepest Purple" en 1980. L'album précédent, "Infinite", sorti en 2017 s'était arrêté à la sixième place.

Lors de sa récente interview avec le batteur de Deep Purple, Ian Paice, notre animateur Cyril Wilfart lui a demandé si l’essence de Deep Purple se retrouvait toujours dans les nouveaux albums, comme "Woosh", sorti vendredi dernier.

Il explique : "Je repense à tous nos albums, et il y a des morceaux que je trouve très bons, et d’autres dont je ne veux plus entendre parler, dont je ne suis pas fier."

Il mesure par contre ses propos : "Quand vous avez autant de titres derrière vous, vous ne pouvez pas tout aimer. C’est impossible." Le batteur explique que parfois, le groupe propose un titre qu’il n’apprécie pas, mais qu’il fait toujours "de son mieux" pour satisfaire les demandes.

Et puis il y a les titres dont il est très fier, comme certaines chansons sur "Woosh" : "Je pense qu’on a quelques titres intéressants dessus. Je pense qu’ils sont tous différents. Ils sont tous rassemblés sur un album, mais ils renferment tous des ambiances et des émotions différentes."

Il avoue être particulièrement fan de l’atmosphère de "Man Alive" et l’ambiance rock & roll de "No Need to Shout".

Et il termine : "Si vous entendiez cela d’un jeune groupe de rock & roll, vous vous diriez que cela sonne bien, mais cela ne ressemble pas à ce que jouerait un groupe de vieux mecs, c’est sûr."

Découvrez l’interview complète ci-dessous :

Dans la même interview, Ian Paice a aussi évoqué l’importance de l’album "In Rock", et a ensuite partagé une anecdote concernant le fameux concert qu’ils ont donné au California Jam en 1974.

L’album devait sortir en juin mais il a été reporté suite à la pandémie de coronavirus. Quelques titres avaient déjà été dévoilés, comme "Nothing at all", "Man Alive" et "Throw My Bones,".

Il est produit par le célèbre Bob Ezrin (Kiss, Pink Floyd, Alice Cooper, etc.) qui a déjà travaillé avec Deep Purple sur les deux albums précédents, "Infinite" en 2017 et "Now What ? !" en 2013.

Le groupe qualifie ce dernier album de très "versatile". Les membres se sont permis d’aller explorer tous les styles sans limites, laissant s’exprimer leur créativité.

Ian Gillan explique, dans une interview à Fox News : "C’est super, pour être honnête. J’ai l’impression qu’on est de retour dans les années 70. Il y a toute cette énergie et c’est assez fascinant. On s’est vraiment amusés sur cet album. On a passé 5 ou 6 jours en Allemagne au début de l’année, puis on a été à Nashville pendant deux semaines pour composer et faire les arrangements. C’était vraiment rapide."

Il termine : "C’est chouette d’être satisfait du résultat à la fin d’un projet."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK