Trump tweet, la Bourse chute !

chronique economique
chronique economique - © Tous droits réservés

La Bourse a dégringolé ce mardi… A Bruxelles, elle affiche sa pire séance depuis le début de l’année. La faute à qui ? Mais à Trump pardi, ou plutôt à deux tweets du président américain.

Les amateurs d’investissements boursiers n’en menaient pas large ce mardi, en particulier en Belgique… Il faut dire que la Bourse de Bruxelles, et son indice phare le BEL 20, a terminé la journée de mardi dans le rouge vif avec un – 2,33%. C’est ce qu’on appelle, en Bourse, une belle claque. C’est d’ailleurs la plus mauvaise séance boursière depuis le début de l’année et tout cela à cause du président des Etats-Unis, Donald Trump. Ce dernier a en effet cassé la hausse des bourses mondiales avec deux tweets.

Le locataire de la Maison Blanche estime que les négociations commerciales avec les Chinois n’avancent pas assez vite à son goût. Et comme il est impatient, il a décidé de ne pas attendre la fin de celles-ci. Ni une ni deux, il a annoncé – par tweets interposés – qu’il allait augmenter dès ce vendredi les droits de douane sur les produits importés chinois. C’est une surprise pour les marchés financiers qui ont été pris de court !

Il est vrai que les investisseurs se rendaient compte que les négociations entre Américains et Chinois traînaient en longueur, mais de là à imaginer que Donald Trump allait claquer la porte au nez des Chinois, personne ne l’avait imaginé. La Bourse, qui avait repris des couleurs depuis le début de l’année, s’est donc mise à douter ce mardi.

Mais pourquoi Trump est-il reparti au combat, alors qu’il se prépare à se faire réélire et qu’il a besoin d’une Bourse qui affiche des bons résultats ? La réponse est simple : Donald Trump ne comprend que les rapports de force. Il a vu les chiffres de l’économie américaine et ceux-ci sont tout simplement excellents : la croissance est bonne et le chômage est au plus bas au niveau historique. En d’autres mots, Trump se dit que cette guerre commerciale n’a en réalité aucun impact, ou si peu, sur l’économie de son pays. En revanche, il estime que cette guerre commerciale cause du tort à la Chine, et en déduit donc que la Chine va plier s’il donne un coup de gueule… C’est son pari, un pari qui fait tanguer les Bourses, mais que Donald Trump a décidé de prendre quoiqu’il arrive.

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK