Tony Iommi n'est pas contre une reformation de Black Sabbath

Dans une nouvelle interview pour l’émission "Trunk Nation" sur SiriusXM, le guitariste a parlé de la tournée d’adieu de Black Sabbath, "The End" : C’était super de pouvoir sortir à nouveau et faire cette tournée d’adieu. Pour être honnête, je me sens un peu mal avec cela car c’était en fait mon choix, ma faute, car suivre ce rythme de tournée n’était pas bon physiquement. Rentrer à 4 heures du matin après un concert à l’hôtel, c’était difficile. On vivait à un rythme comme à nos 20 ans. Nous voyagions cependant dans de meilleures conditions : nous avions notre propre avion, des hôtels fabuleux, et on était basés à New York ou Los Angeles pendant 10 jours, ou bien ailleurs… […] Pour moi, à l’heure actuelle, c’était trop difficile. Mon docteur m’a dit de ralentir un peu le rythme. Et c’est ce que j’ai fait."

Il continue : "J’ai adoré la période avec Ronnie [James Dio], on déchirait avec ce groupe [Heaven & Hell], c’était génial. Et puis après on s’est reformé avec Black Sabbath et Ozzy, ce qui était super, pour terminer. Mais je pense que si Ronnie était en vie, c’est avec lui que je ferais quelque chose maintenant."

Quand on lui a demandé s’il aimerait refaire un concert une seule fois avec Black Sabbath, il a répondu : "Je pense que cela serait bien, si on pouvait le faire. Mais c’est compliqué avec Sabbath, car c’est une grosse machine, vous ne pouvez pas faire des concerts occasionnels, car il y a l’équipe, et toute l’installation. Cela devrait s’étaler sur une tournée d’un an ou 18 mois… Je ne suis opposé à rien, mais je voudrais le faire d’une manière différente."

Dans la même interview, il a aussi expliqué qu’il composait beaucoup en ce moment : "Chaque soir, je joue et enregistre quelque chose."

Il était censé travailler avec son ingénieur du son, Mike Exeter, mais en raison du confinement, il est seul. Il a cependant trouvé une alternative : "Je lui ai parlé aujourd’hui et nous pensons essayer de travailler en visioconférence avec Zoom, il peut peut-être m’enregistrer. Mais on démarrera vraiment quand tout cela sera terminé."

Le journaliste lui a ensuite demandé s’il comptait sortir ces idées sous forme de projet solo ou en collaboration avec d’autres musiciens, et Iommi a répondu : "Il n’y a rien de gravé dans le marbre. J’ai quelques idées et des projets importants qui pourraient voir le jour. Mais pour le moment, quand je dis que je compose, il s’agit uniquement d’idées que j’enregistre via mon téléphone avec ma guitare acoustique ou électrique. Je les copie sur un CD (je ne suis pas très "technologie"). […] Pour le moment, je souhaite juste ajouter de la batterie et de la basse pour que cela ressemble à un groupe, puis, je verrai avec qui je vais travailler. Je veux juste avoir quelque chose à présenter, et sinon, je veux au moins avoir quelque chose de plus ou moins bon."

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK