Theory Of A Deadman : l'interview

theory of a deadman
theory of a deadman - © Tous droits réservés

Ecoutez Hell's Bells ce vendredi 7 mai et retrouvez Theory Of A Deadman en interview au micro de Laurent Rieppi à l'occasion de leur concert au Trix à Anvers le 1er avril 2010.

Les Canadiens de Theory of a Deadman étaient il y a quelques jours au Trix d’Anvers pour un concert promo de leur album « Scars & Souvenirs ». A cette occasion Tyler Connolly et Dave Brenner sont venus nous en parler dans nos studios. Avec Laurent Rieppi, ils ont évoqué la réalisation de l’album, leur méthode de travail ainsi que leur début lorsqu’ils ont été découverts par Chad Kroeger de Nickelback. Retrouvez cette interview le vendredi 7 mai dans Hell’s Bells avec Jacques de Pierpont…

 

Ca roule pour Theory Of A Deadman, depuis la sortie de leur 3ème album en 2009 ‘Scars & Souvenirs’, le groupe canadien  de Vancouver enchaîne les succès entre leur single ‘Bad Girlfriend’ n°1 des charts rock et leur album consacré disque d’or au Canada. Formé en 2001 avec Brent Fitz : Batterie, Tyler Connolly : Chant, Guitare, Dave Brenner : Guitare et Dean Back : Basse, ces disciples de Nickelback ont en tout cas une volonté certaine de bien faire et font percer le (hard) rock alternatif chez nous.

Theory Of A Deadman - l'interview

Les membres de Theory Of A Deadman ont grandi les uns à côté des autres, à 6 pâtés de maison d’écart, dans la petite ville de North Delta, au Canada. Connelly et Back allèrent à la même école de guitare, ont travaillé dans le même restaurant, et Brenner est le petit frère de l’un des meilleurs amis de Back. « On s’est retrouvé un soir et Tyler m’a demandé si ca m’intéressait de monter un groupe avec lui » répond Back. « Dave et son groupe faisaient régulièrement des dates avec nous, et a demandé si le poste de guitariste était libre ». Le groupe tira son nom d’une chanson « Last Song », dans laquelle Connelly raconte l’histoire d’un homme qui écrivit ses mémoires avant de se suicider. C’est lors d’un concert à Vancouver que Connelly rencontra Chad Kroeger de Nickelback et lui donna une démo. La plupart des musiciens établis ne prête pas attention à ces démos, mais Kroeger écouta le disque et tomba immédiatement sous le charme de la musique du groupe. De suite après, il signa le groupe sur son label 604 Records.

 

Le groupe entama son premier enregistrement en 2002, et fut vite associé au mouvement hard rock émotionnel. Des titres comme “Nothing Can Come Between Us”, “Make Up Your Mind”, and “The Last Song” bénéficièrent d’une forte diffusion en radio et les deux années de tournées qui suivirent permirent au groupe de se solidifier et de gagner en densité. L’expérience aidant, Theory Of A Deadman se mit à écrire de façon beaucoup plus sérieuse pour l’album Gasoline. Le seul gros souci que rencontra le groupe fut quand le batteur de l’époque Tim Hart décida de quitter le navire. Heureusement le groupe trouva en lui les ressources nécessaires pour enregistrer lui-même les parties de batterie. Quand ils entrèrent en studio, ils rappelèrent Robin Diaz (qui joua sur le premier album) et firent appel à l’un de leurs amis, Daniel Adair, batteur de 3 Doors Down pour l’enregistrement du titre « Santa Monica ». « On a grandi ensemble, nous sommes allés à l’école ensemble donc c’était vraiment sympa de le voir faire ce titre avec nous » nous dit Connelly. Theory Of A Deadman revient en avril 2008 avec Scars & Souvenirs et sa brochette de six singles dont « So Happy » (avec Brent Smith, de Shinedown), « Bad Girlfriend » et « No Meant to Be » (dans la bande originale de Transformers).

 

RoadRunnerRecords.fr

Theory of a Deadman - So Happy

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Et aussi

Newsletter Classic 21

Recevez chaque jeudi matin un aperçu de la programmation à venir.

OK